MediaTek passe enfin à la 4G. C’est du moins ce que va proposer son nouveau SoC, le MT6595 désormais officialisé. La puce embarque en effet huit « vrais » cœurs ainsi que le support de la 4G. De quoi équiper des smartphones compatibles avec la 4G dans des fourchettes de prix raisonnables ?

MediaTek

Équipementier favori des constructeurs de smartphones à prix modestes, MediaTek ne proposait jusqu’alors des processeurs compatibles qu’avec le réseau 3G, voire H+ jusqu’à 42 Mbps. Toutefois, pas de 4G à l’horizon, mis à part dans des rumeurs optimistes voulant que le Taïwanais se lance dans des puces ainsi équipées dans les mois à venir. C’est désormais officiel avec la puce MT6595, laquelle s’appuie sur de l’ARM Cortex-A17 et propose quelques petites surprises supplémentaires.

Comme c’est le cas chez de nombreux concurrents, le MT6595 compte sur une architecture big.LITTLE, c’est-à-dire qu’il réserve une partie de ses forces pour des tâches ne demandant que peu de ressources. Qualifié de véritable octo-cœur, le SoC peut ainsi être décomposé en quatre cœurs Cortex-A17 de toute nouvelle génération, ainsi que quatre cœurs Cortex-A7 dévolus aux fonctions les moins gourmandes. Pour activer ces huit cœurs en simultané, MediaTek indique s’appuyer sur sa technologie maison CorePilot, capable de proposer du HMP (Heterogeneous Multi-Processing, soit du fonctionnement simultané) ; l’utilisateur y gagnerait à la fois de meilleures performances en multitâche et des économies d’énergie.

Cap sur le multimédia

Côté tâches et fonctions assurées par ce MT6595 tant attendu, on notera donc le support de la 4G de catégorie 4 (jusqu’à 150 Mbps, ce que propose un processeur Qualcomm Snapdragon 800), mais aussi celui de la vidéo Ultra HD H.265 en enregistrement et en lecture et la lecture de vidéos Ultra HD en H.264 et VP9. MediaTek se met à la 4K tandis que les caméras et écrans de TV commencent à démocratiser cette très haute définition, avec un marché potentiellement porteur en Chine… où MediaTek, côté mobiles, est particulièrement présent. Le multimédia devrait être particulièrement à l’honneur chez MediaTek, qui multiplie les codecs audio supportés (192 kHz à 24 bits), monte jusqu’au support de capteurs photo de 20 mégapixels et jusqu’à un affichage sur des écrans en WQXGA ( 2560 x 1600 pixels). Pour le reste, MediaTek évoque une compatibilité avec les chargeurs sans fil répondant à divers standards, mais aussi avec le Bluetooth LE et ANT+. N’oublions pas le GPU associé au processeur, un PowerVR de Série 6.

Créé en 1997, MediaTek a dû attendre ces dernières années avant de prendre son essor du côté des Systems-on-Chip pour mobiles. La concurrence exercée par le leader du domaine, Qualcomm, et surtout son avance technologique, semble se réduire de mois en mois. L’inclusion directe de la 4G de catégorie 4 à son MT6595 témoigne de cet appétit de croissance : MediaTek préfère sauter les étapes qu’ont marqué ses concurrents pour mieux les rattraper… quitte à les dépasser un jour ? Il faudra, pour cela, voir les smartphones qui en seront équipés : MediaTek annonce une disponibilité de sa puce avant la fin du premier semestre 2014, pour une sortie des terminaux mobiles dans le courant du deuxième semestre.