AMD, le fabricant de processeurs et de cartes graphiques à destination des ordinateurs compte lui aussi se lancer sur le marché mobile. L’entreprise a fait savoir qu’elle allait développer des processeurs ARM pour les smartphones et tablettes à partir de 2015. AMD va tout miser sur les puces 64-bit.

amd roadmap arm

AMD est bien connu dans le monde informatique. C’est l’unique véritable concurrent d’Intel dans le domaine des processeurs et également le concurrent de Nvidia dans le domaine des cartes graphiques depuis le rachat d’ATI. D’ailleurs, les puces Adreno (l’anagramme de Radeon) qu’on retrouve dans les Snapdragon avaient été développées par ATI puis revendu à Qualcomm lors du rachat par AMD. Intel tente de se lancer sur le marché mobile avec ses Atom Silvermont basés sur les jeux d’instruction x86 hérités du monde PC. En face, il y a tous les processeurs ARM basés sur le jeu d’instruction ARMv7 et le futur ARMv8 pour les processeurs 64-bit. AMD, contrairement à Intel, va donc se lancer sur le marché des smartphones et tablettes en se basant sur le jeu d’instructions ARMv8.

 

Projet SkyBridge : ARM Cortex-A57 en 2015

AMD va se baser sur les cœurs ARM Cortex-A57 (64-bit) pour ses premières puces à destination des terminaux mobiles. Elles seront gravées en 20 nm, ce qui leur assurera une consommation plus basse que les puces actuelles. L’entreprise n’en est pas à son premier coup d’essai puisqu’elle propose depuis peu des processeurs dotés de huit coeurs Cortex-A57 à destination des serveurs basse consommation. Mais ces puces sont pour le moment gravées en 28 nm. Les futurs SoC d’AMD basés sur des cœurs ARM Cortex-A57 auront la particularité d’être compatibles broche à broche avec les futurs processeurs x86 d’AMD à destination des ordinateurs basse consommation. Ce qui signifie, en gros, qu’une carte mère sera compatible avec les deux types de processeurs. De quoi permettre de faciliter leur intégration par les constructeurs de produits mobiles.

AMD indique que la puce graphique qui assistera les cœurs ARM sera de type GCN, la même architecture que celle des Radeon qu’on retrouve sur les PC de bureau. Ce qui devrait fournir de bonnes performances en 3D.

skybridge

 

Une architecture AMD K12 pour 2016

Pour 2016, AMD prévoit de construire elle même son architecture ARM, en se basant sur le jeu d’instruction ARMv8. Un peu à la manière de Qualcomm avec ses Krait. L’architecture se nommera K12 et le développement est piloté par Jim Keller, celui à qui on doit l’architecture K7 des Athlon et K8 des Athlon 64, de très bonnes architectures pour l’époque. Ce qui laisse présager une architecture ARM performante et efficace énergétiquement. Jim Keller a d’ailleurs indiqué qu’AMD allait suivre la voie des fréquences élevées, déjà empruntée dans le domaine des ordinateurs.

K12 amd

HSA : quand le CPU et le GPU travaillent ensemble

Les futurs processeurs d’AMD supporteront la technologie HSA (Heterogeneous System Architecture) qui permet, pour réaliser une tâche, de faire travailler en même temps, le processeur et la puce graphique. Même si ce n’est pas un jeu 3D, mais une simple feuille Excel par exemple. Le processeur et la puce graphique ont alors accès à une mémoire partagée, de quoi permettre de mettre un coup de boost aux tâches compatibles avec ce genre de technologie. Le projet SkyBridge devrait donc être le premier SoC ARM à apporter le HSA sur Android.

hsa

 

 

ARM Cortex-A57 : jusqu’à 50 % de performances en plus

Il y a quelques jours, ARM a apporté quelques précisions sur les performances des futurs cœurs Cortex-A53 et A57 qui seraient 50 % plus performants que, respectivement, les Cortex-A7 et A15. En termes de consommation, les A53 et A57 devraient être gravés en 20 nm voire 16 nm, à comparer au 28 nm actuellement utilisé. Ce qui devrait permettre un gain en performance énergétique très élevé.

ARM a également montré un benchmark pour comparer le comportement des Cortex-A57 par rapport à un Cortex-A15, sur un logiciel en version 32-bit mais aussi 64-bit. Grâce à l’optimisation de l’architecture, un Cortex-A57 est 15 à 30 % plus performant en mode 32-bit qu’un Cortex-A15. De quoi corroborer les propos du patron d’ARM. Ce chiffre oscille entre 30 et 55 % avec le Cortex-A57 mode 64-bit. Les nouveaux cœurs ARM 64-bit apporteront donc des performances en hausse même pour les systèmes d’exploitations et logiciels en 32-bit. Pour ceux compatibles 64-bit, la hausse de performance sera encore plus appréciable. Pour plus de précisions sur les architectures 64-bit, n’hésitez pas à jeter un oeil à notre édito spécial processeurs 64-bit.

ARM 32 vs 64 ARMV7 ARMV8