Intel vient de révéler de nouveaux détails sur les futurs Core M basées sur l’architecture Broadwell. Le fondeur nous promet des tablettes de moins de 1cm d’épaisseur, sans ventilateur, avec la puissance d’un ordinateur.

Intel Core M

Broadwell est la future architecture d’Intel. D’habitude, le fondeur commence par lancer les processeurs à destination des ordinateurs de bureau pour ensuite les décliner pour les portables et l’ultra mobilité. Depuis quelque temps, les ordinateurs portables avaient la primeur sur les ordinateurs de bureau. Cette année, Intel va plus loin puisque Broadwell sera d’abord commercialisé pour … les tablettes ! De plus, c’est la première fois que les tablettes (si on met de côté la Surface Pro 3 de Microsoft avec son ventilateur) profiteront de la même architecture que les PC.

De quoi surpasser les Atom d’Intel, mais également la concurrence ARM du point de vue des performances pures. Pour la consommation, on devrait pouvoir faire confiance à Intel puisque les Intel Core M (les Broadwell destinés aux tablettes) seront gravés en 14nm et une partie en 32nm (le chipset, appelé PCH, qui accompagne le processeur). Le TDP des Core M devrait se situer aux alentours de 5 watts.

Intel indique que les constructeurs pourront les intégrer dans des tablettes de moins de 10 mm d’épaisseur sans qu’elles aient besoin de ventilation. La taille du SoC (qui regroupe le processeur, la puce graphique et le chipset) est fortement réduite pour venir s’installer dans les tablettes. Les Core M seront dotés de deux coeurs CPU x86 semblables à ceux qu’on trouve sur les ordinateurs si ce n’est leur fréquence qui devrait être légèrement réduite. La puce graphique sera à peu près identique à celle qu’on trouve actuellement sur les puces Haswell des ordinateurs, mais le nombre d’unités de calcul augmentera de 20 % et ses unités de texture de 50 %. Il faudra donc comparer avec les solutions des puces ARM existantes, mais on devrait être loin devant.

Llama Mountain : un prototype déjà fonctionnel

Llama_Mountain

Pour montrer que sa solution est viable pour les tablettes, Intel a présenté le prototype Lama Mountain : 12,5 pouces, 7,3mm d’épaisseur avec un Core M refroidi de manière passive, c’est-à-dire sans ventilateur. Avec Broadwell et les Core M, Intel pourrait enfin venir s’installer de manière durable sur le marché de l’ultra mobilité, un segment où le fondeur est peu présent. Intel est d’ailleurs obligé de perdre de l’argent pour « forcer » les constructeurs à adopter des solutions Atom x86 en lieu et place des puces ARM.

En revanche, avec les Core M, Intel ne cible qu’un segment particulier : celui des tablettes hautes performances. Pour les autres produits (tablettes d’entrée et de milieu de gamme ou smartphones) il faudra attendre les futures puces Atom et SoFIA. Les premiers produits à base de Core M devraient être disponibles d’ici le mois de décembre. Reste à savoir si l’on retrouvera des produits sous Android ou seulement sous Windows.