La joint venture Japan Display (JDI) vient d’annoncer la mise en production d’un écran de 1,34 pouce à destination des smartwatchs. Il consommerait très peu d’énergie, de quoi permettre d’éviter de recharger tous les soirs sa montre connectée.

JDI 1.34 smartwatches

 

Le principal problème des montres connectées, c’est leur autonomie. En effet, les plus complètes – notamment sous Android Wear – réclament leur chargeur à la fin de la journée ou au bout de deux petites journées pour les moins gourmandes. Un rituel susceptible de se révéler handicapant et dont on se passerait volontiers. L’écran étant l’élément le plus consommateur en énergie sur une montre (environ la moitié de la consommation totale), les constructeurs tentent de limiter son caractère énergivore. On connaît déjà la solution Mirasol de Qualcomm et la joint venture japonaise JDI pourrait bien s’être inspirée de cette technologie avec son nouvel écran.

L’écran rond de 1,34 pouce supportant une définition de 320 x 300 pixels ne possède pas de système rétroéclairage puisqu’il est de type réflectif : il se sert de la lumière incidente pour l’éclairage. Le rétroéclairage consommant environ 80 % de l’énergie consommée par un écran, on comprend vite l’intérêt d’une telle technologie sur une montre. Parallèlement à l’éclairage réflectif, JDI utilise la technique memory in pixel (MIP) permettant de réduire davantage la consommation. Le principe est assez simple : chaque pixel, capable d’afficher 8 couleurs différentes, dispose d’une mémoire de 1 bit lui permettant de consommer très peu d’énergie du moment que le pixel ne change pas d’état. Une technologie très adaptée aux montres dont le nombre de pixels en mouvement pour afficher l’heure est faible.

reflective-color-lcd

Des écrans réflectifs affichant des vidéos

Ainsi, JDI annonce une consommation totale de 1mW en mode MIP, 10mW en mode standard et 20mW avec des images en mouvement. Concernant les couleurs, en mode standard, chaque pixel peut en afficher 262 000. On est donc encore loin des 16 millions de couleurs, mais c’est déjà mieux que les produits annoncés par JDI en janvier dernier et se limitant à 64 couleurs. Malgré tout, JDI promet des couleurs vives bien que le contraste soit de seulement 20:1 et que l’écran ne peut reproduire que 23 % de l’espace colorimétrique. Le taux de réflectance est quant à lui de 21 %, meilleur que les 32 % des produits montrés en janvier dernier.

JDI va commencer à envoyer cet écran aux constructeurs en mars prochain et il sera possible de les trouver dans des produits à la fin de cet été. Il permettra peut-être de démocratiser les montres connectées utilisant ce type d’écran avec des coûts qui pourraient être inférieurs à la technologie Mirasol. Avec l’écran de JDI, il serait possible de dépasser la semaine d’autonomie avec des montres connectées sophistiquées dans leur fonctionnement.