La semaine dernière, on pensait que les puces Styx d’AMD intégrant des cœurs K12 basés sur le jeu d’instruction ARMv8-A arriveraient en 2016. Malheureusement, AMD vient d’officiellement les repousser pour 2017.

AMD K12

Amur et Styx sont les futures puces ARM d’AMD à destination du monde mobile. Les premières seront basées sur des cœurs Cortex-A57 d’ARM alors que les secondes seront intégralement développées en interne par AMD, en se basant sur le jeu d’instructions ARMv8-A, à la manière des futurs cœurs Kryo de Qualcomm. La semaine dernière, une slide de présentation destinée aux investisseurs laissait penser une arrivée en 2015 pour Amur et 2016 pour Styx. Mais AMD vient d’annoncer le retard pris dans le développement des cœurs K12. Selon l’entreprise américaine, les cœurs développés en interne ne devraient pas arriver avant 2017.

La raison de ce retard est simple : AMD a préféré se focaliser sur son architecture x86 baptisée Zen afin de reprendre des parts de marché à Intel sur les PC de bureau et les ordinateurs portables. La société met donc de côté le marché de l’ultra mobilité, ce qui est dommage. D’ailleurs, AMD n’a pas du tout parlé d’Amur et de Styx, prouvant bien son désintérêt sur le court terme. On se demande alors si Amur est toujours prévu pour 2015 mais c’est possible puisque les processeurs Opteron A1100 Seattle basés sur des cœurs Cortex-A57 et dédiés aux serveurs arriveront au second semestre 2015, avec un an de retard.

L’architecture K12 est très attendue puisqu’elle est pilotée par Jim Keller, le père des Athlon 64 mais aussi de la puce Apple A7, premier SoC développé en interne par la firme à la pomme et plutôt convaincant.