Depuis plusieurs mois, on voit de plus en plus de smartphones être déclinés en version double-SIM, voire des produits sortir directement avec deux emplacements double-SIM. Les smartphones autorisant l’ajout de deux cartes SIM sont très courants en Asie, mais pas autant chez nous. Cela pourrait néanmoins changer.

Honor 6 plus double sim

De plus en plus de produits double SIM sont annoncés chez nous et puisque de plus en plus de smartphones sont proposés avec cette possibilité, les utilisateurs commencent à tirer profit de l’emplacement pour carte SIM supplémentaire. Faisons le tour des usages possibles auxquels vous n’avez pas forcément pensé et voyons comment cela peut fonctionner.

Pour quels usages ?

Pour ménager sa vie professionnelle et sa vie personnelle

Si de nombreuses entreprises ont succombé aux charmes du BYOD (bring your own device) en ne permettant plus aux salariés de bénéficier d’une ligne professionnelle, il reste encore de nombreuses entreprises pour lesquelles c’est le cas. Il y a même des domaines, comme les professions libérales ou les commerciaux où cela reste presque indispensable.

Avec un téléphone double SIM, si vous avez certes deux cartes SIM, mais vous n’êtes pas obligé d’avoir deux téléphones. Tout est centralisé dans un seul endroit. Cela vous permet de voyager plus léger et c’est plus pratique, car vous n’avez pas à vous poser les éternelles questions « quel téléphone dois-je utiliser », « quel est le téléphone qui a vibré » ou « où ai-je mis le téléphone dont j’ai besoin ? ».

Augmenter sa data à moindre coût

Un téléphone double SIM est aussi très pratique si vous disposez d’un deuxième abonnement data only en plus de votre abonnement mobile. En effet, vous allez pouvoir paramétrer votre téléphone pour que les appels et SMS passent par votre abonnement mobile, mais que la data passe par votre deuxième carte SIM.

Par exemple, si le mobinaute bénéficie d’un forfait B&You avec 3 Go de data, en tant que client de cet opérateur, il aura pu bénéficier d’une offre Bbox Nomad à 1 euro par mois pendant 1 an dans le cadre d’une série limitée. Il s’agit d’un forfait data only avec 6 Go d’Internet par mois. Avec un téléphone double SIM, il peut faire en sorte de ne consommer la data que sur ce forfait tandis que les appels et SMS continuent de passer par le forfait mobile. Une fois que les 6 Go sont consommés, il repasse la data sur son forfait principal. Comme s’il fusionnait les deux forfaits en un seul.

Ce forfait est initialement réservé aux tablettes, mais cela fonctionne de la même manière avec un deuxième forfait mobile. Par exemple, si vous avez craqué pour la vente privée Free Mobile pour une deuxième carte SIM ne sachant pas trop ce que donne le réseau de cet opérateur, vous pouvez la mettre dans le 2e emplacement de votre téléphone.

Deux opérateurs pour bien capter dans le plus d’endroits possibles

Un téléphone double SIM à l’autre avantage de pouvoir bénéficier de deux réseaux mobiles différents au lieu d’un. En effet, il n’est pas rare dans des zones peu denses de très bien capter avec un opérateur A et de rester bloqué au GPRS (voire sans réseau) chez l’opérateur B. Imaginons que ce soit ainsi chez vous, mais que sur votre lieu de travail, ce soit l’inverse : aucun réseau chez A et la pleine 4G chez B. Si vous voulez capter dans le plus grand nombre d’endroits possibles, peu de solutions s’offrent à vous.

La première solution consiste à vérifier si un 3e opérateur (appelons le C) propose un réseau que vous captez à votre domicile et à votre travail. Si l’opérateur C n’est pas meilleur que les autres, l’alternative est de disposer d’un abonnement chez deux opérateurs différents qui sont complémentaires. C’est évidemment moins pratique que la première solution, mais parfois, il est difficile de trouver un opérateur qui capte dans tous les lieux principaux où l’ont évolue.

L’étranger

L’usage double SIM avec deux opérateurs différents devient encore plus pertinent quand on ne parle plus à l’échelle d’un pays, mais à celle du monde. En effet, si vous partez à l’étranger – pour quelques jours ou pour plusieurs mois – il est important de rester joignable sur sa carte SIM principale. Mais il peut aussi être utile de pouvoir bénéficier d’une carte SIM locale, si votre abonnement n’inclut pas le roaming dans votre destination. Avoir l’Internet mobile dans un pays étranger peut toujours être utile pour se repérer, trouver son chemin et se renseigner sur ses visites.

Évidemment, tous les opérateurs proposent des options pour appeler ou avoir de la data à l’étranger, mais il est parfois bien plus intéressant de souscrire à une carte SIM locale que de prendre ce genre d’option. Cela est d’autant plus vrai lorsque l’on voyage en dehors de l’Union Européenne.

Pour protéger son intimité, sa vie privée ou son jardin secret

Disposer d’une deuxième carte SIM inséré dans son téléphone principal, cela peut aussi être un argument dans certaines conditions où on ne veut pas diffuser son numéro de téléphone principal. C’est le cas par exemple quand on veut mettre un produit à vendre sur Internet. Plutôt que d’être dérangé sur sa ligne principale, on a parfois envie de se procurer une carte prépayée le temps de la vente et de ne diffuser que ce numéro de téléphone.

Bouygues propose une solution intéressante avec son option B.Duo qui permet de bénéficier d’un 2e numéro sur sa carte SIM, mais si vous n’avez pas envie de payer cette option (2 euros/mois) ou si vous êtes chez un autre opérateur, avoir un téléphone double SIM peut s’avérer très pratique.

En effet, avec une simple carte prépayée disponible dans n’importe quel bureau de tabac ou supermarché, vous pouvez disposer d’une ligne provisoire sur laquelle vous recevrez les sollicitations d’acheteurs sans avoir à donner votre numéro de mobile – acheteurs, ou tout autre personne à qui l’on ne souhaite pas dévoiler son numéro principal. Le tout directement depuis votre téléphone double SIM.

Deux cartes SIM, plusieurs usages

En conclusion, le téléphone double SIM, c’est avant tout une flexibilité pour l’utilisateur permettant des usages adaptés à la vie de chacun. Ce n’est pas parce que le téléphone est double SIM qu’il faut l’utiliser, mais c’est une possibilité supplémentaire très appréciable. Forts de ce constat, certains constructeurs privilégient des téléphones ou l’emplacement double SIM est partagé avec la carte microSD. À vous de choisir ce que vous voulez avoir, plus de mémoire ou une autre carte SIM tout en sachant que vous pouvez facilement passer de l’un à l’autre.

Cela est parfait pour un usage double SIM occasionnel, mais assez contraignant tout de même puisqu’il faut choisir entre la flexibilité d’une carte SIM en plus et la possibilité d’étendre la mémoire de son téléphone. En effet, il n’est pas rare d’utiliser une carte mémoire pour stocker des données très souvent utilisées sur un téléphone (de la musique et même des applications). Dans ce cas, devoir la retirer est assez contraignant puisque cela viendra limiter vos activités sur votre téléphone. Avoir un téléphone double SIM qui dispose en plus d’un emplacement microSD ou encore mieux d’un stockage suffisant dès le départ (idéalement minimum 32 Go) est une plus-value non négligeable.

 

Comment ça marche ?

Derrière le terme double SIM se cache en fait différentes réalités qui donnent des possibilités assez différentes. Sur le papier, il existe 7 catégories pour les téléphones double SIM, comme le définit très bien Wikipédia :

  • Pseudo-Dual : deux cartes SIM dans l’appareil, mais une seule carte fonctionne à un instant donné. Nécessité de redémarrer le téléphone pour passer de l’une à l’autre (on trouve de moins en moins de téléphones de ce type)
  • Dual Sim Shift : il est possible de passer d’une carte SIM à l’autre directement depuis le menu du téléphone
  • Dual Sim Stand-by (DSS) : chaque carte SIM est utilisée en même temps, mais dès qu’un appel est établi sur une carte, l’autre n’est plus active
  • Dual Sim Active (DSA) : le téléphone est connecté aux deux réseaux simultanément et peut passer d’un appel à l’autre sans raccrocher. Ces téléphones ne peuvent fonctionner qu’avec deux transceivers.
  • Dual talk – possibilité de discuter simultanément avec deux correspondants de deux opérateurs mobiles différents
  • Dual SIM Dual Call – Les deux SIM peuvent recevoir des appels. En cours de communication, un témoin indique l’appel sur l’autre ligne. Le changement de ligne ne raccroche pas. Très utilisés en Chine, ces téléphones ont deux RF, deux SIM et deux modems. Ils sont aussi connus sous les noms de DSDA (Dual Sim Dual Active), Dual SIM Active ou Duos. Quand une SIM reçoit ou émet des données, l’autre SIM peut simultanément transmettre les appels vocaux.

Si historiquement, l’implémentation du double SIM dans les téléphones était très basique avec seulement la possibilité de passer d’une carte SIM à l’autre plus ou moins rapidement, on voit apparaître de plus en plus de téléphones dual SIM stand-by voire active, qui laissent bien plus de possibilités.

Capture d’écran 2015-07-13 à 15.45.00

Les téléphones double SIM disposent donc d’un onglet spécifique dans les paramètres. Dans celui-ci, il est possible de gérer qui fait quoi, et notamment celle qui aura la priorité pour la data, comme ici dans les paramètres du Honor 6+.

Quid de l’autonomie ?

Pour tester l’impact d’un téléphone avec deux cartes SIM actives, nous avons réalisé un comparatif en utilisant un Honor 6+ (technologie Dual Sim Active). Pour avoir une conclusion la plus évidente possible, nous avons concentré notre test sur la partie appels en désactivant le WiFi, le Bluetooth et avec une mise en veille automatique après 5 minutes d’inactivité (seulement la première fois). L’exercice a donc consisté à passer deux appels de 5h chacun depuis le Honor 6+, une fois avec une 2e carte SIM présente et active dans le téléphone (courbe bleue) et une fois avec seulement la carte SIM principale dans le téléphone (courbe verte). Voici les résultats.

autonomie double SIM

On observe qu’en configuration double SIM, l’autonomie se réduit plus vite, mais la première heure seulement. En effet, si durant la première heure, on perd 11 % d’autonomie en double SIM contre 8 % en simple SIM, au-delà on est sur une perte de 7 % par heure pour les deux. Pour information, nous avons réitéré le test à plusieurs reprises, notamment pour les 2 premières heures afin d’avoir d’améliorer la pertinence du test.

Il en ressort donc que le double SIM ne consomme pas beaucoup plus de batterie qu’en configuration simple SIM en appel. La consommation est un peu plus importante durant la phase initiale, mais cela reste marginal.

Article réalisé avec la participation de la marque Honor