Qualcomm a profité de la conférence SIGGRAPH 2015 pour dévoiler un peu plus de détails sur le Snapdragon 820, le futur SoC haut de gamme du géant de San Diego. Au programme : une arrivée en 2016, un GPU Adreno 530, un nouvel ISP 14 bits répondant au nom de Spectra.

Snapdragon 820

Pour son Snapdragon 820, Qualcomm dévoile petit à petit les détails, afin de mieux faire patienter les consommateurs, investisseurs et constructeurs. La puce a été officiellement dévoilée lors du MWC 2015 en mars dernier avec peu de détails. Comme les rumeurs le laissaient présager, Qualcomm vient de dévoiler un peu plus de détails sur sa future puce haut de gamme lors de la conférence SIGGRAPH 2015 qui se déroule actuellement à Los Angeles. Si Qualcomm n’a pas abordé la question du processeur et notamment du nombre de cœurs Kryo 64 bits présents au sein de la puce, la firme a insisté sur l’Adreno 530, la puce graphique intégrée au Snapdragon 820.

 

Adreno 530 : une efficacité énergétique en forte hausse

Avec son Adreno 530, Qualcomm compte bien donner un coup de fouet aux performances des terminaux mobiles. L’entreprise annonce des chiffres mirobolants : 40 % de performances supplémentaires avec une consommation réduite de 40 % pour une même charge de travail. Attention toutefois, puisque l’Adreno 420 du Snapdragon 805 devait être largement plus performant que l’Adreno 330 du Snapdragon 801. Dans les faits, ce n’était pas le cas, par exemple avec le Galaxy Note 4. On apprend également que l’Adreno 530 supportera Open GL ES 3.1, en plus d’Android Extension Pack, Renderscript, Open CL 2.0 ainsi que la future API Vulkan. C’est également le premier GPU de Qualcomm à supporter l’adressage de mémoire virtuelle codé sur 64 bits. Cela signifie que le GPU et le CPU pourront partager la même zone mémoire au sein de la LPDDR4. Un pré-requis au fonctionnement d’Open CL 2.0. Pour rappel, l’objectif est de permettre au GPU de traiter des tâches normalement prises en charge par le CPU. Une méthode utilisée par les Tegra K1 et X1 par l’intermédiaire de CUDA, le concurrent d’Open CL made in Nvidia.

Adreno 530

La baisse de la consommation de la puce graphique serait en partie le fruit d’une meilleure gestion de la bande passante mémoire et notamment d’un travail de compression (utilisant le standard DSC 1.1) pour éviter de trop utiliser la mémoire vive. La gestion de la consommation aurait également été améliorée pour un comportement plus précis. On note également l’apparition du support du HDMI 2.0 pour faire sortir un flux UHD / 4K à 60 Hz vers un moniteur compatible, ainsi que le support de l’espace calorimétrique Rec. 2020 qui plaira aux cinéphiles. Sur ces domaines, on sent que Qualcomm souhaite concurrencer les puces de Nvidia, taillées pour les box Android TV. Enfin, Qualcomm prévoit d’intégrer l’Adreno 510 au sein des Snapdragon 618 et 620 annoncés en février dernier. Malheureusement, le géant de San Diego n’a pas du tout abordé les détails techniques de ces deux puces.

Spectra : un ISP pour des photos sur 14 bits

Spectra est le nouvel ISP (le processeur d’image) de Qualcomm. Il sera naturellement intégré au Snapdragon 820. À la manière de l’ISP du Snapdragon 810, Spectra supportera les photos avec une profondeur d’échantillonnage de 14 bits, ce qui devrait plaire aux amateurs de photographie. Qualcomm a apporté de nombreuses améliorations à ce nouvel ISP afin que les photos capturées par le capteur d’un smartphone soient traitées de manière rapide et efficace pour un bon rendu.

ISP SPectra Qualcomm

La partie gérant l’autofocus a été revue afin de mieux prendre en charge la mise au point hybride (par mesure de contraste, détection de phase et laser). Le zoom numérique (oui, certains l’utilisent) pourra désormais utiliser la puissance du GPU pour améliorer l’image et la compression des images permettra de réduire la bande passante mémoire nécessaire et donc la consommation de l’ensemble. Qualcomm prévoit également une fonctionnalité permettant de réaliser une mise au point a posteriori comme on voit de plus en plus fleurir sur les smartphones chinois ou encore la tablette Dell Venue 8 7000 utilisant la technologie RealSense qu’on avait pu prendre en main au CES. Enfin, pour la vidéo, un algorithme permettra d’augmenter la luminosité d’une zone sombre en temps réel. Au niveau des performances, Qualcomm annonce la possibilité de réaliser 30 captures en 25 mégapixels toutes les secondes. Impressionnant.

Light

 

improveTouch : pour les doigts mouillés

Qualcomm a profité de l’annonce de ce Snapdargon 820 pour aborder la technologie improveTouch permettant d’améliorer la sensibilité de la dalle tactile lorsqu’elle est mouillée ou utilisée avec des gants. Toutefois, ce n’est pas réellement une nouveauté puisque cette technologie est déjà utilisée par la Xperia Z4 Tablet.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

 

Une arrivée en 2016

Selon Qualcomm, le Snapdragon 820 ne verrait pas le jour avant le premier semestre 2016 dans les terminaux du commerce. Pourtant, nombreuses sont les rumeurs annonçant des terminaux en Snapdragon 820 pour la fin de l’année, à l’image des futurs Nexus. À moins que ces derniers soient en fait prévus pour arriver l’année prochaine. Qualcomm a également prévu de distiller d’autres détails d’ici la sortie du SoC. De nombreux points sont encore inconnus, comme la finesse de gravure utilisée (Qualcomm parle d’une gravure FinFET, sans plus de détail, sans savoir s’il est question du 14 nm de Samsung ou du 16 nm de TSMC) ou encore le nombre et le type de cœurs Kryo utilisés.

Sources slides : PC Perspective