ARM vient d’annoncer ses résultats financiers. Le père des cœurs Cortex et des GPU Mali va bien et a connu une très bonne année 2015 notamment grâce à un marché du smartphone en forme, même si les géants de cette industrie ont du mal sur le haut de gamme. Les objets connectés et les GPU ont permis à ARM de connaître une croissance à deux chiffres.

ARM cortex

Sur l’année 2015, ARM a réalisé un chiffre d’affaires de 968 millions de livres, en hausse de 22 % par rapport à 2014. Les bénéfices s’établissent quant à eux à 414 millions de livres, en hausse de 31 % sur un an. En termes de volume, l’entreprise a livré 4 milliards de puces en 2015, une croissance de 16% par rapport à l’année précédente. Trois très bonnes nouvelles pour l’entreprise anglaise qui avait vu son action chuter après l’annonce d’Apple d’une baisse à venir de la demande d’iPhone, la première fois depuis l’existence du produit. On ne se fait pas trop de soucis pour ARM puisque l’industrie du smartphone a connu une croissance de 10 % en 2015, d’autant plus que l’entreprise compte également sur le marché de l’embarqué et des objets connecté en tant que relais de croissance.

 

L’année 2016 s’annonce sous de très bons auspices

ARM parvient également à se faire beaucoup d’argent par l’intermédiaire des royalties des constructeurs qui n’utilisent pas les cœurs Cortex mais des cœurs « maison » basés sur le jeu d’instruction ARMv8-A. Les processeurs ARMv8 (64 bits) représentent désormais plus de la moitié des parts de marché des livraisons de smartphones et les GPU Mali sont les puces graphiques les plus utilisées en 2015 dans l’industrie du smartphone.

L’entreprise britannique est confiante sur son avenir puisqu’au dernier trimestre, de nombreuses nouvelles licences ont été signées pour les futurs cœurs Cortex haut de gamme. ARM annonce une hausse des investissements pour l’année 2016, afin d’augmenter encore plus la compétitivité des puces mobiles. Un chemin bien différent d’Imagination Technologies, l’entreprise britannique à qui l’on doit les GPU PowerVR, qui a vu ses résultats fondre.