À l’image du MagSafe d’Apple, plusieurs accessoiristes proposent des câbles magnétiques en USB Type-C et microUSB ; mais aussi en Lightning. Disponibles pour quelques euros sur Amazon et bien d’autres commerçants, ces câbles ont assurément des atouts. Faut-il craquer ? S’en méfier ? Faisons le point.

61mvoeoanql-_sl1091_

Le MagSafe

Les fans d’Apple, s’en souviennent. Nous sommes en janvier 2006 et Apple présentait pour la première fois sa technologie MagSafe : un connecteur qui permet de recharger le Mac sans risquer de le faire tomber par terre, surtout lorsque l’on se prend les pieds dans la câble d’alimentation.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Le MacBook Pro de l’époque était le premier à intégrer cette fonction que l’entreprise a ensuite déployée sur toute la gamme, jusqu’aux derniers MacBook — qui ont abandonné cette technologie au profit de l’USB Type-C.

nexus2cee_zn

Disponibles dans un premier temps sur des projets Kickstater, les MagSafe à la sauce Android sont désormais disponibles sur Amazon, et sur des sites d’importation pour quelques euros. On en trouve compatibles avec différents connecteurs : micro USB, Lightning et le dernier USB Type-C.  La plupart du temps ces solutions nécessitent d’installer un module dans le connecteur du modèle, qui va apporter l’alimentation et le connecteur dédié et propriétaire pour fonctionner avec le câble.

61s3qsnnupl-_sl1091_

 

Que risquez-vous ?

Les risques encourus sont similaires à ceux que l’on peut avoir avec des câbles de mauvaise qualité. En effet, une mauvaise fabrication, comme des fils mal isolés, peut provoquer des chocs électriques ou même un incendie. Les contraintes d’isolation doivent donc être respectées, c’est un point essentiel — autrement, les câbles risquent la surchauffe ou le court-circuit. D’ailleurs, dans les commentaires, il est souvent question de chauffe — il peut y avoir une déperdition thermique sur ce type de câble.

À lire sur FrAndroid : Dossier : Tous les chargeurs ne sont pas égaux, leurs effets sur vos batteries

Pour gagner quelques centimes, beaucoup de constructeurs font des économies sur la qualité des transformateurs, condensateurs et autres résistors. Cela peut également provoquer des incidents, mais aussi endommager votre smartphone. C’est un risque à prendre en compte. Notez également que certaines marques (comme Apple et OnePlus) utilisent leurs propres protocoles pour discuter entre l’adaptateur et le smartphone, sur la quantité de courant à fournir, le niveau de charge… c’est le cas de la technologie Dash Charge (OnePlus, que l’on retrouve également chez OPPO sous le nom de VOOC) par exemple.

Enfin, un autre point est essentiel : la différence de qualité se verra à l’usure. Des câbles de faible qualité ont tendance à s’abîmer bien plus vite.

 

Quelle utilité ?

Habituellement, lorsque je charge mon smartphone, il est soit couché les bras croisés sur ma table, complètement hors de danger, soit dans la poche arrière de mon jean (avec mon Powerbank) ou dans mon sac à dos. Ce sont des endroits relativement sûrs, où la connectique magnétique est peu utile.

Enfin, la technologie MagSafe fonctionne bien parce qu’un MacBook est lourd et solidement posé sur votre bureau avec des pieds en caoutchouc. Ce n’est pas le cas d’un smartphone et la plupart des retours que l’on a pu découvrir nous prouvent que le smartphone est souvent trop léger pour se décrocher automatiquement au niveau du connecteur magnétique.

Sur un des câbles vendus sur Amazon, on peut lire le commentaire suivant :

J’ai testé le câble avec mon Galaxy S6. Comme on le voit sur la photo, le connecteur est assez gros, et je le ressens dans ma poche, ou bien il accroche des objets lorsqu’il est dans mon sac. J’ai dû l’enfoncer très fort dans la prise, en ayant eu peur d’abimer la prise. Pour le branchement, il faut bien le centrer sur le câble pour qu’il se connecte et se recharge, pas très pratique à l’utilisation. L’aimant ne semble pas trop puissant, car le moindre mouvement le détache et perd la connexion.

Le petit connecteur peut donc être handicapant, étant donné qu’il ressort — ce qui peut être intéressant si vous avez une coque sur votre smartphone.

Enfin, vous aurez des difficultés à emprunter le câble d’un collègue, et prenez en compte la probabilité de perdre le petit connecteur — ce dernier est tout petit et propriétaire, si vous le perdez, vous rendez le système inutile.

 

Ce que vous devez vérifier avant de craquer

Avant de craquer, il faut donc prendre quelques précautions. Commencez par lire les commentaires laissés par les premiers utilisateurs, ou cherchez des tests sur Internet. C’est une règle de base, avant d’acheter sur Internet. Vous pourriez en profiter pour vérifier si le câble prend en charge les normes de recharge rapide, comme Quick Charge par exemple.

Certains câbles existent en deux variantes : « mode donnée ou mode recharge ». Encore une fois, prenez le temps de lire les commentaires et n’oubliez pas que si vous achetez chez un commerçant français (quitte à payer plus), vous pourrez bénéficier d’une garantie et renvoyer votre article s’il ne vous convient pas.

Enfin, vérifiez également le prix de vente : autant, il faut se méfier des câbles vendus à 2 ou 3 euros, autant cela ne sert à rien de le payer 45 euros, par exemple.

À lire sur FrAndroid : Tout savoir sur l’USB Type-C, ce nouveau connecteur unifié