La facilité de réparation peut être un critère important dans le choix d’un smartphone pour certaines personnes. Et le site iFixit vient de donner une liste de smartphones sortis dans l’année, classée par ordre croissant de difficulté de réparation.

ifixit_google_pixel_xl

Nous voici en fin d’année, le moment idéal pour faire une retrospective sur 2016. Mais quand iFixit s’y met, le site en profite pour classer les smartphones par ordre de facilité de réparation. Cette liste regroupe un panel assez restreint d’appareils, avec des appareils Apple, LG ou encore Samsung.

LG G5, le meilleur élève de 2016

ifixit-g5

Si le LG G5 est loin d’être reconnu comme le meilleur smartphone de l’année, il s’attribue les éloges du site de réparation. En effet, la batterie amovible du téléphone et sa conception modulaire, c’est à dire où les composants ne sont pas soudés et peuvent être détachés de la carte mère, lui octroient un 8/10, le plus haut score obtenu par un smartphone cette année. Une note similaire à ce qui lui a été donné lors de notre test.

Pixel et iPhone 7 au coude à coude

ifixit-7

Avec une note de 7/10, les Pixel et les iPhone 7 sont ex æquo, mais pour des raisons bien différentes. Le Pixel a pour qualité une conception modulaire mais il est, d’après iFixit, difficile d’accéder aux composants sans briser l’écran.  Il faut donc disposer d’une certaine maîtrise et d’un sang-froid à toute épreuve avant de se lancer dans une telle opération.

L’iPhone 7 permet un remplacement assez facile en ce qui concerne l’écran et la batterie, deux éléments particulièrement sujets à remplacement. En revanche, iFixit note qu’il faut quatre tournevis différents pour démonter son appareil, il faudra donc s’équiper convenablement pour toute tentative de réparation.

L’iPhone SE n’obtient lui que 6/10. Si l’écran et la batterie sont là aussi assez simples à changer, le câble dédié à la reconnaissance d’empreinte TouchID est trop fragile et susceptible de casser lors de l’opération.

Samsung ferme la marche

ifixit-samsung

Aux deux dernières positions on retrouve Samsung, avec le Galaxy Note 7 et le Galaxy S7/Edge. Le premier n’atteint que 4/10 et le second un petit 3/10 en raison des quantités de colle et de verre, deux éléments qui augmentent significativement la complexité de l’ouverture de ces appareils.

Il est assez étrange d’avoir inclus dans ce classement le Galaxy Note 7, un téléphone qui n’est plus commercialisé et d’avoir oublié le Meizu MX6, qui a pourtant reçu le score de réparation 7/10.