Le marché des écrans OLED explose depuis quelques mois. Panasonic présente aujourd’hui une nouvelle technologie pour les écrans LCD qui leur permettrait de rester dans la course.

panasonic-aquarium11

Après être restés pendant longtemps une exclusivité de Samsung sur mobile et de LG sur TV, les écrans de type OLED se sont généralisés et on en trouve maintenant dans plus de produits : dans plusieurs smartphones comme le Xiaomi Mi Note 2 ou le OnePlus 3T, mais aussi dans des ordinateurs portables et même quelques écrans de PC de bureau.

Face à cette montée en puissance de l’OLED, Panasonic veut défendre l’écran LCD IPS et va pour cela s’attaquer à la première qualité des écrans OLED, leurs taux de contrastes infinis. Pour cela, Panasonic a dévoilé aujourd’hui une nouvelle technologie d’afficheur permettant de pousser le contraste d’un écran LCD jusqu’à 1 000 000 : 1, une nette amélioration quand les écrans classiques n’excèdent pas les 2 000 : 1 pour les meilleurs.

panasonic_lcd_tech-840x349

Pour réaliser cet exploit, Panasonic rajoute une couche aux sandwichs que sont actuellement nos écrans avec un panneau permettant de moduler le rétroéclairage. Ainsi la marque annonce être capable d’éteindre ou non l’éclairage, pixel par pixel, comme ce que l’on connait avec un écran OLED.

Cette technique de gestion du rétroéclairage devrait également permettre d’améliorer la prise en charge du HDR, une option à la mode sur les nouvelles télévisions 4K.

 

Une disponibilité lointaine sur mobile

Si la technologie de Panasonic semble prometteuse, elle n’en est qu’à ses balbutiements. Le fabricant annonce que les premiers exemplaires de tests seront livrés au début de l’année 2017  et que le premier marché ciblé sera celui des écrans entre 12 et 55 pouces.

Il faudra donc attendre un petit moment avant de voir arriver cette technologie sur smartphone. D’autant que si la technique de Panasonic rajoute de l’épaisseur à l’écran, cela pourrait ne pas faire les affaires des fabricants d’appareils mobiles qui recherchent la finesse avant tout.

La bonne nouvelle c’est que le prix des écrans devrait rapidement baisser, car il sera possible d’intégrer cette nouvelle couche aux chaines de productions actuelles.