Après avoir commandé 100 millions d’écrans OLED en 2016, Apple continue de préparer la sortie de l’iPhone 8 avec l’achat de 60 millions d’écrans supplémentaire à Samsung Display.

Si les nombreuses rumeurs concernant le prochain iPhone laissaient peu de place aux doutes concernant l’arrivée d’un écran OLED sur le prochain iPhone, le nouvel accord entre Apple et Samsung Display apporte une nouvelle confirmation.

D’après le journal The Investor, Apple vient de signer l’achat de 60 millions d’écrans OLED à Samsung Display pour environ 4,3 milliards de dollars. En 2016, les deux géants s’étaient déjà accordés sur la production de 100 millions d’écrans OLED, mais il semble que ce soit désormais insuffisant pour la marque à la pomme.

 

En 2018, un iPhone vendu sur deux sera OLED ?

Apple vend 78 millions d’iPhone par trimestre. Avec une production de 160 millions d’écrans OLED par an et donc de 40 millions de pièces par trimestre, on peut estimer que la marque aurait pour objectif qu’un iPhone sur deux vendu serait équipé d’un écran OLED.

Pourtant, d’après les rumeurs, seul l’un des trois nouveaux modèles d’iPhone prévus par Apple serait équipé d’un écran OLED, et ce produit pourrait être vendu à plus de 1 000 euros. On pense que le fabricant préparerait un iPhone 7S et 7S Plus comme renouvellement logique de la gamme actuels, et un iPhone spécial pour les 10 ans du produit.

Avec ce nouvel accord entre Apple et Samsung Display, il se pourrait que d’autres modèles, comme l’iPhone 7S, bénéficient d’une dalle OLED.

 

Vers une pénurie d’écrans OLED ?

Avec la promesse de produire 160 millions d’écrans OLED pour Apple, en plus de la production nécessaire pour équiper les produits de Samsung, comme le Galaxy S8 et le Galaxy Note mais aussi le milieu de gamme Galaxy A5 2017, on peut se demander s’il restera des écrans OLED pour les autres fabricants.

En effet, ces dernières années on a vu de plus en plus de smartphones équipés en écran OLED comme le OnePlus 3T, mais aussi le Huawei Mate 9 Pro ou le Xiaomi Mi Note 2. Il faudra attendre le renouvellement de ces produits pour voir si leurs constructeurs persisteront à utiliser de l’OLED, au risque de faire face à une pénurie de composants.

Un tel problème avait déjà menacé OnePlus en 2016 et la rumeur voulait que le OnePlus 3T utilise un écran IPS, le fabricant avait rapidement démenti et le téléphone a finalement utilisé de l’OLED.