La LI-RAM fait parti de ces mémoires qui pourraient proposer une solution de « mémoire universelle ». Qu’est-ce que c’est ? Comment fonctionne t-elle ?

LI-RAM fonctionne avec de la lumière

À l’Université de Victoria, en Colombie-Britannique, une province du Canada, un chercheur a mis au point une nouvelle technologie qui permettra de rétrécir la mémoire de façon drastique : light induced magnetoresistive random-access memory, avec une abréviation plus simple à utiliser : LI-RAM.

La promesse est assez folle sur le papier : « les avantages de coûts de mémoire DRAM, la vitesse de SRAM, la non-volatilité de la mémoire Flash, et une durabilité infinie ». Nous pourrions également nous attendre à moins de chaleur dégagée, plus d’économie d’énergie et des composants miniaturisés.

Comment ça fonctionne ?

Les chercheurs utilisent la lumière plutôt que l’électricité pour conduire l’information. « La LI-RAM utilise les propriétés magnétiques qui changent rapidement lorsqu’elles sont frappées avec de la lumière verte ». Cela signifie que les informations peuvent être traitées et stockées au niveau moléculaire, permettant ainsi le développement d’un stockage universel.

Lien Youtube
Chaine Youtube FrAndroid

Natia Frank, à la tête du projet, définit ce matériau comme « révolutionnaire ». Il pourrait rendre l’ordinateur ou le smartphone non seulement plus rapide, mais aussi moins gourmand en énergie et capable de durer bien plus longtemps.

L’équipe derrière cette technologie travaille déjà avec des fabricants de produits électroniques dans le monde entier pour optimiser et commercialiser la LI-RAM. Par contre, il faudra certainement attendre plusieurs années avant d’en profiter dans nos produits grand public.