Intel vient d’annoncer avoir débauché de chez Qualcomm Amir Faintuch, un cadre senior qui était en charge de la branche connectivités et réseau de l’entreprise américaine. Un aveu de faiblesse de la part du fondeur ?

Intel-Logo

Jusqu’où ira Intel pour réussir à s’imposer dans le domaine de l’ultra mobilité avec en ligne de mire les tablettes, smartphones et montres connectées ? La société qui est leader sur le marché des ordinateurs de bureau et des ordinateurs portables a beaucoup plus de mal sur le segment de l’ultra mobilité. Pour rattraper son retard sur ses concurrents, le fondeur semble prêt à tout. Vendredi, Intel a envoyé un mail à l’ensemble de ses salariés pour les informer qu’un nouveau collègue viendrait rejoindre les rangs. Le salarié en question est Amir Faintuch qui travaillait auparavant pour Qualcomm, l’un des principaux concurrents d’Intel.

Cet ex-cadre de Qualcomm s’occupait avant de la branche connectivités et réseau de l’entreprise américaine. Chez Intel, il sera intégré à l’équipe Platform Engineering qu’il aura pour tâche de manager. Intel l’a recruté pour son expertise dans le développement de SoC mais également pour ses connaissances dans les modems et les autres normes de transferts sans fil comme le Wi-Fi. Intel indique que cette embauche a pour objectif d’accélérer le développement des SoC Intel et leur succès. Intel devra accélérer la cadence si elle souhaite atteindre l’objectif de 40 millions de puces à destination des tablettes.

Cette embauche est un aveu de faiblesse de la part d’Intel puisque le fondeur recrute rarement à l’extérieur. D’habitude, l’entreprise dispose des ressources nécessaires à l’interne. Mais depuis peu, elle fait de plus en plus appel à des ressources externes comme cette embauche ou encore le partenariat avec Rockchip pour son premier SoC avec modem intégré. Rappelons également qu’Intel a été obligé de brader le prix de ses puces pour tenter de s’imposer sur le marché des OEM chinois. Mais les futures puces gravées en 14nm pourraient bien lui faire sortir la tête de l’eau.