Qualcomm, le géant américain des puces mobiles, vient de racheter la société Euvision Technologies, une jeune start-up spécialisée dans la reconnaissance d’images basée sur un algorithme puissant, capable de détecter de nombreux objets dans les photos et vidéos. Montant de l’opération : plusieurs dizaines de millions de dollars.

Euvision Technologies

Qualcomm semble vouloir diversifier ses activités ou plutôt étoffer son catalogue de technologies et des brevets qui y sont liés. Sa dernière acquisition en date est celle de la jeune société Euvision Technologies, liée de manière forte avec l’Université d’Amsterdam. On connaissait déjà un peu cette entreprise dans l’univers Android avec l’application Impala disponible sur le Play Store. Son but : analyser votre catalogue de photos et de vidéos pour trier les médias selon un thème prédéfini par l’application (photos de chat, de nourriture, d’hommes, de femmes, de nuit, de jour, etc.) ou alors selon un thème créé par l’utilisateur grâce à un algorithme intelligent qui « apprend » sur le tas. Le point fort de l’application, c’est qu’elle fonctionne en mode hors ligne puisqu’elle n’a pas besoin d’être reliée à Internet (ou à un quelconque cloud) pour traiter les photos. Un argument de poids dans une période où la sécurité du stockage dans les nuages est souvent remise en question, tout comme les problèmes de vie privée qui peuvent en découler.

Qualcomm ne s’est pas encore expliqué sur les raisons de ce rachat. L’annonce a été faite par le biais du compte Twitter de Qualcomm Ventures, la branche investissement de Qualcomm qui possède des parts dans certaines entreprises électroniques comme Fitbit, Fon ou encore le géant chinois Xiaomi. On peut donc se demander si Qualcomm intégrera la technologie dans ses futurs SoC en exclusivité, si elle continuera de rendre disponible l’application Impala ou si ce rachat a uniquement pour but de posséder les brevets relatifs à l’algorithme de reconnaissance d’images.

Ce rachat s’intègre en tout cas parfaitement dans la stratégie de Qualcomm. En effet, en janvier dernier, l’entreprise américaine avait acquis Kooaba, une startup suisse dont la technologie de reconnaissance d’images avait été intégrée dans le service Vuforia de Qualcomm. Ce dernier fonctionne en revanche dans le cloud et semble plutôt destiné aux entreprises alors qu’Impala est davantage tourné vers les particuliers. Il ne reste donc plus qu’à savoir ce que Qualcomm compte faire d’Euvision.