Chaque année, Qualcomm aborde son futur lors de la conférence de presse Uplinq. L’édition 2014 a fait la part belle à la 4G, aux robots connectés et à la réalité virtuelle.

Qualcomm Uplinq 2014

La conférence de presse Uplinq a été l’occasion pour Qualcomm d’annoncer quelques chiffres plutôt flatteurs pour le spécialiste américain des SoC mobiles. En effet, plus d’un milliard d’appareils sous Android possèdent une puce Qualcomm et les constructeurs ont annoncé ou ont produit plus de 1 350 modèles différents. Ces chiffres peuvent donner le tournis, mais Qualcomm doit continuer sur sa lancée si l’entreprise ne veut pas voir ses parts de marché grignotées par MediaTek et Intel dont le moteur du rouleau compresseur est en train de chauffer petit à petit. Pour aborder l’avenir, Qualcomm a mis l’accent sur trois domaines : la 4G, les robots connectés et la réalité virtuelle.

LTE Broadcast et LTE Direct

Concernant la 4G, l’entreprise a abordé les technologies LTE Broadcast et LTE Direct. La première technologie permet de faire passer par la 4G des flux vidéos ou data un peu à la manière des antennes de télévision : le flux est retransmis par une antenne relais, mais cette dernière peut envoyer le flux à un nombre illimité d’utilisateurs puisque le contenu sera le même sur chaque appareil mobile. En France, Orange a déjà testé cette fonctionnalité lors de Rolland Garros avec la 4G multicast. Qualcomm propose désormais un SDK pour que les développeurs puissent tirer parti de cette fonctionnalité prise en charge par certains Snapdragon. Ensuite, Qualcomm a abordé le LTE Direct. À la manière du Wi-Fi Direct, cette technologie permet de connecter deux smartphones entre eux grâce au réseau mobile. Face à l’absence d’utilisations concrètes intéressante, on reste perplexe.

La robotique et la réalité virtuelle et augmentée

[ytpub:0p9IOsUwcBk]

Qualcomm a ensuite présenté deux robots fonctionnant grâce aux Snapdragon de la marque : le Snapdragon Rover et le Snapdragon Micro Rover. Si le premier relève plus de la démonstration technologique, le second est plus accessible puisque les plans d’impression 3D sont disponibles sur le site de Qualcomm. Enfin, le fabricant américain a fini la conférence de presse en abordant rapidement la réalité virtuelle et augmentée par l’intermédiaire de son SDK Vuforia. Ce dernier permettra aux développeurs de créer des applications de réalité virtuelle pour le Galaxy Gear VR de Samsung et de réalité augmentée pour les lunettes Epson Moverio BT-200 ou les ODG R-7, mais aussi pour les tablettes et smartphones.

[ytpub:mXpr37pR34U]

Avec l’édition 2014 d’Uplinq, Qualcomm envoie un message clair aux utilisateurs et aux développeurs : le géant américain ne se contente pas de développer des SoC mobiles, mais souhaite prendre part à tout l’écosystème qu’il y a autour. C’est cette même volonté qui a poussé Qualcomm à racheter la semaine dernière Euvision, un spécialiste de la reconnaissance d’images. En revanche, les objets connectés n’ont pas été au centre de la conférence même si le PDG de Qualcomm a expliqué pendant quelques minutes que les montres connectées étaient importantes pour l’entreprise. On comprend mieux ces paroles lorsque l’on sait que pratiquement toutes les montres Android Wear (sauf la Moto 360) embarquent un Snapdragon 400.