Nvidia nous avait prévenu : la conférence CES sera orientée autour de l’automobile, et nous n’avons pas été déçus. Le nouveau Tegra X1 sera le principal moteur des systèmes d’information embarqués dans nos voitures. Drive CX et PX sont les nouvelles plateformes de développement qui devront séduire les constructeurs automobiles.

FrAndroid-CES-DSC06682

A qui s’adressait cette conférence ? Cette longue présentation du CEO de Nvidia, Jen-Hsun Huang, n’était pas vraiment adressée directement aux journalistes tech, mais plutôt aux constructeurs automobiles. Néanmoins, je dois avouer que les démos étaient convaincantes.

Dashboard Nvidia-2

Drive CX est un cockpit numérique pour les voitures qui est basé sur le nouveau processeur Tegra X1, deux puces en réalité pour une puissance de calcul supérieure à 2 téraflops. Cette technologie comprend une architecture avancée qui peut alimenter 16,6 mégapixels pour des voitures qui ont plusieurs écrans – comme l’affichage d’un iMac Retina 5K par exemple.

Dashboard Nvidia-1

Drive CX, alimenté par l’architecture de Nvidia Maxwell, soutient « tous les OS majeurs dans le monde »  – qui, pour le monde des voitures comprend QNX, Linux et Android. Fondamentalement, c’est une énorme puissance de calcul qui ne devrait pas seulement gérer les écrans de la voiture.

FrAndroid-CES-DSC06685

Outre la nouvelle expérience de tableau de bord, Nvidia a également parlé aujourd’hui sur la façon dont ses plateformes peuvent propulser de nouveaux outils d’assistance au conducteur. En ce moment, les nouveaux modèles de voitures comprennent des radars, des capteurs à ultrasons et les technologies de reconnaissance d’image. Comme Nvidia l’a fait remarquer, les radars et les capteurs à ultrasons sont maintenant lentement remplacés par des technologies de reconnaissance d’images.

FrAndroid-CES-DSC06690

Pour arriver dans quelques années aux voitures sans conducteur, les voitures devront être en mesure de construire un modèle de l’environnement réel. La voiture de demain, selon Nvidia, sera une « voiture définie par logiciel ». Toutes les caméras autour de la voiture devront être reliées à une plate-forme unique. Pour ce faire, Nvidia a également annoncé aujourd’hui Drive PX, capable de gérer jusqu’à 12 caméras. Il utilise un modèle de calcul basé sur un réseau de neurones artificiels pour une apprentissage autonome.

Cette technologie peut reconnaître les éléments de l’environnement, la position (future) des piétons, la vitesse des voitures autour, la couleur des feux, les radars sur l’auto-rouge et même le modèle des voitures.

FrAndroid-CES-DSC06689

Toutes ces technologies de demain devront séduire les constructeurs automobiles, pour le moment Audi, Mercedes et Toyota expérimentent ces solutions.

FrAndroid-CES-DSC06681

Avec la technologie NVIDIA, Audi a annoncé que quelques journalistes avaient embarqué dans une voiture sans conducteur entre San Francisco et Las Vegas (913 kilomètres de route), après deux jours de route sans avoir touché une seule fois le volant. Une première expérience réussie.