Enfin ! Qualcomm vient de lever le voile sur sa nouvelle architecture CPU maison qui prend le nom de Kryo et remplace les Krait. Au programme : une architecture 64 bits qui disposera d’un procédé de gravure FinFET.

Qualcomm Snapdragon 820

Jusqu’à l’année dernière, les smartphones haut de gamme équipés avec des puces Qualcomm intégraient des SoC (Snapdragon 801 et 805) comportant les cœurs maison Krait. Ceux-ci étaient basés sur une architecture 32 bits et Qualcomm ne disposait pas d’architecture 64 bits. En 2013, avec sa puce A7 64 bits, Apple a mis un coup de pression à toute l’industrie, ce qui a forcé Qualcomm à avoir recours à des cœurs ARM 64 bits sous licence, les Cortex-A53 et Cortex-A57. Difficile alors pour l’entreprise de San Diego de se distinguer clairement de la concurrence qui utilise les mêmes cœurs. Cela sera bientôt de l’histoire ancienne puisque Qualcomm vient de présenter son Snapdragon 820, le remplaçant du Snapdragon 810.

Ce SoC sera donc intégré aux smartphones et tablettes haut de gamme. Il se distingue de son prédécesseur par l’utilisation de cœurs maison en lieu et place de ceux d’ARM. Leur nom : Kryo. Ce sont donc les successeurs des Krait que l’on attendait de pied ferme. Malheureusement, Qualcomm a été avare sur les détails technique lors de la présentation et s’est contenté de préciser que le SoC bénéficiera d’un process de gravure FinFET. On aura donc une puce gravée en 14 ou 16nm, selon le fondeur utilisé.

Le Snapdragon 820 sera également compatible avec la plateforme de machine learning Zeroth de Qualcomm annoncée ce matin (nous y reviendrons en détail plus tard). Cette puce sera disponible pour les constructeurs à partir du second semestre 2015. On peut donc s’attendre à la retrouver dans les terminaux mobiles en 2016. Nous tenterons d’avoir davantage d’information en passant sur le stand du constructeur et mettrons à jour cet article si besoin.