Qualcomm vient de dévoiler ses résultats financiers pour le second trimestre fiscal 2015. Les résultats sont bons, mais Qualcomm a été obligé de revoir à la baisse ses prévisions pour les trimestres suivants.

qualcomm snapdragon 410 s410 cpu processeur cpu soc 0

Le géant de San Diego vient de livrer ses résultats pour la période comprise entre le 29 décembre 2014 et le 29 mars 2015. Tous les indicateurs sont au vert, avec un chiffre d’affaires de 6,9 milliards de dollars et un bénéfice net de 1,1 milliard de dollars. Toutefois, par rapport à la même période de l’année dernière, si le chiffre d’affaires est en hausse de 8 %, les bénéfices sont en chute de 46 %. Par rapport au trimestre précédent, le chiffre d’affaires baisse légèrement de 3 % alors que le bénéfice net reste stable.

Si l’on va plus dans le détail, on se rend compte que Qualcomm a livré 233 millions de puces lors du second trimestre fiscal 2015 contre 188 millions l’an dernier sur la même période. Toutefois, Qualcomm a livré moins de puces qu’au trimestre précédent où le nombre de livraisons atteignait 270 millions d’unités. Il semblerait que le choix de Samsung de se passer de Qualcomm pour ses Galaxy S6 et S6 edge pèse un peu dans la balance.

Et justement, la perte de ce gros client a forcé Qualcomm à revoir à la baisse ses prévisions pour les trimestres à venir. La place de Qualcomm se réduit sur le haut de gamme puisqu’Apple et Samsung – qui représentent la majorité des ventes de ce segment – se passent plus ou moins du géant de San Diego, même s’il reste présent pour la partie modem de l’iPhone. Qualcomm affirme d’ailleurs que sa place dans ce segment sera davantage constituée par la vente de ses modems. Un argument de plus vers une séparation de la société en deux entités distinctes comme le souhaite l’un des principaux investisseurs ?

L’amende attribuée à Qualcomm par la Chine et la modification des termes des licences a également pu peser dans les résultats. En effet, certains clients n’auraient pas encore comptabilisé les ventes de leurs produits et n’auraient donc pas encore payé à Qualcomm le coût des licences. Des résultats qui sont donc en demi-teinte pour Qualcomm.