ARM et TSMC viennent d’annoncer être prêts pour graver les nouveaux cœurs Artemis en 10 nm. Au programme, une consommation énergétique largement revue à la baisse face aux cœurs Cortex-A72 et des performances en hausse.

ARM

Au début du mois, le Kirin 960 du Mate 9 de Huawei faisait parler de lui, puisque les rumeurs annonçaient l’intégration des futurs cœurs Artemis d’ARM, les successeurs des Cortex-A72 que nous avions déjà vu passer sur une roadmap en fuite il y a environ un an. Cette fois-ci, c’est directement ARM qui lâche les informations, en annonçant avoir travaillé avec TSMC à la fabrication d’un masque permettant la fabrication de processeurs gravés en 10 nm et intégrant des cœurs Artemis. Les premières puces quad-core devraient arriver dans les locaux d’ARM dans les prochaines semaines afin de tester les premiers exemplaires et réaliser les optimisations nécessaires.

En entrant dans le détail, TSMC annonce une hausse des performances de l’ordre de 11 à 12 % à consommation équivalente, ou une réduction de la consommation de 30% à fréquence équivalente, par rapport à la gravure en 16 nm actuellement utilisée par certains concepteurs de puces. Sur les premiers tests réalisés par ARM, la consommation des cœurs Artemis gravés en 10 nm serait à peu près 50% inférieure à la consommation des cœurs Cortex-A72 gravés en 16 nm.

Améliorer l’autonomie

Les cœurs Artemis gravés en 10 nm devraient donner un sérieux coup de boost à l’autonomie des téléphones, mais aussi aux performances, d’autant plus que pour le moment, les fréquences des cœurs Artemis sont moins élevées que les fréquences des cœurs Cortex-A72. On imagine qu’ARM espère ainsi dépasser la barre des 2,5 GHz avec les cœurs Artemis. Pour le moment, ARM n’a pas dévoilé davantage de détails, et on ne sait pas encore à quel moment les OEM pourront intégrer ces nouveaux cœurs au sein des smartphones. Puisqu’aucune puce n’a encore été annoncé, on imagine qu’il faudra attendre au moins un an avant de voir débarquer les cœurs Artemis.