Qualcomm procède à une annonce qui rappelle à quel point la technologie devient omniprésente.

Qualcomm a publié jeudi un billet, intitulé « Des processeurs aux plateformes mobiles », dans lequel il annonce qu’il ne qualifiera plus ses Snapdragon de « processeurs » mais de « plateformes mobiles ».

Ainsi, au « Qualcomm Snapdragon 821 Processor » succèdera la « Qualcomm Snapdragon 835 Mobile Platform ».

Il s’agit de marketing et plus spécifiquement de branding, une annonce dont l’intérêt peut sembler limité pour des médias comme le nôtre et a fortiori pour les consommateurs qui nous lisent.

Bien plus que des processeurs

Cette annonce a néanmoins le mérite de soulever quelques problématiques intéressantes à l’échelle de toute l’industrie, et pas seulement de la gamme Qualcomm.

Le nouveau branding de Qualcomm est effectivement l’occasion de rappeler que les Qualcomm Snapdragon, mais aussi les Samsung Exynos, les HiSilicon Kirin, les MediaTek Helio et consorts sont bien plus que de simples « processeurs ».

Surtout lorsque la notion de processeur renvoie dans le langage courant au seul CPU, c’est-à-dire à l’unité de processeur centrale.

Des puces tout-en-un

Pour commencer, tous ces noms désignent notamment des SoC…

C’est-à-dire des systèmes sur puce, des puces remplissant plusieurs fonctions. En l’occurrence, un Snapdragon, comme la plupart des produits concurrents, comporte :

  • un CPU,
  • un GPU servant notamment aux jeux en 3D
  • lui-même constitué d’un VPU, c’est-à-dire d’une unité assurant l’encodage et le décodage vidéo
  • un contrôleur audio, assurant notamment la restitution et la captation du son
  • un contrôleur pour les capteurs de mouvement
  • un composant dédié à la sécurité, à la biométrie par empreinte digitale ou iris (Qualcomm Haven)
  • un modem cellulaire et des contrôleurs sans-fil Wi-Fi, Bluetooth et autres

Des solutions logicielles

Mais ce n’est pas tout !

En parlant de plateforme, Qualcomm n’insiste pas seulement sur le fait que ses Snapdragon sont davantage que des processeurs. Il affirme aussi qu’ils ne sont pas seulement des SoC.

Il considère en effet qu’ils constituent une plateforme, car ils sont aussi associés à des solutions logicielles, par exemple à des SDK qui permettent d’interfacer leur composant de sécurité avec un système d’exploitation ou avec une application, ou à des solutions de développement, tels que le Snapdragon Profiler, qui contribue à l’optimisation d’expériences en réalité virtuelle.

La technologie conquiert nos vies

Last but not least, en spécifiant que le futur Snapdragon 835 est une « Mobile Platform », une plateforme mobile, Qualcomm commence à clarifier sa gamme, dans un contexte de diversifications. Il pourra ainsi distinguer ses « Automotive Platform », « Wearable Platform » (pour objets connectés), etc.

À ce titre et pour conclure, l’annonce de Qualcomm nous rappelle aussi à quel point technologie et connectivité s’étendent à tous les domaines et font de plus en plus partie intégrante de nos vies.

À lire sur FrAndroid : SoC : Tout ce qu’il faut savoir sur les processeurs mobiles