Le chinois Xiaomi a finalement levé le voile sur son prochain téléphone : le Redmi Note. Comme les premiers indices le laissaient présager, il s’agit d’une phablette 5,5 pouces dont le prix ne devrait pas dépasser les 120 euros. Et comme d’habitude, il sera vendu uniquement en Asie.

Redmi Note

Et comme nous vous le disions la semaine dernière, le Redmi Note sera un téléphone embarquant du matériel de qualité. L’écran IPS affichera une grosse diagonale de 5,5 pouces pour une résolution native de 1280 x 720 pixels, sera propulsé par un processeur à huit cœurs MediaTek MT6592 à 1,4 GHz ou 1,7 GHz suivant le modèle (une version standard et une version améliorée du Redmi Note seront disponibles à l’achat) et ce processeur sera accompagné du GPU ARM Mali 450. Du costaud, donc. Toujours selon la version choisie, le téléphone aura droit à 1 ou 2 Go de RAM, mais toutes deux auront un espace de stockage interne de 8 Go. Un port micro-SD supportera des cartes de stockage supplémentaire allant jusqu’à 32 Go.

Niveau photo, l’appareil photo dorsal sera équipé d’un capteur de 13 millions de pixels tandis que la façade accueillera un capteur de 5 millions de pixels. Une batterie de 3200 mAh viendra supporter le tout. Enfin, l’absence de compatibilité LTE/4G est confirmée. Il faudra se contenter de la 3G classique (TD-SCDMA, WCDMA et CDMA2000) mais le téléphone pourra bien fonctionner sur nos fréquences. Et comme d’habitude avec les téléphones chinois, le Redmi Note sera Dual-SIM.

On termine par l’aspect logiciel de la bête. Xiaomi oblige, le Redmi Note tournera sous la v5 de MiUI, une surcouche logicielle apposée à Android 4.2. Le téléphone sera disponible en 6 couleurs : blanc, cyan, indigo, vert kaki, noir et rose. Il est d’ailleurs possible d’aller admirer le Redmi Note sous toutes les coutures sur son récent site officiel intégralement rédigé en Chinois.

xiaomi redmi note

Il reste encore une bonne et une mauvaise nouvelle. La bonne, c’est que ce téléphone sera vendu 799 yuans pour la version de base et 999 yuans pour la version améliorée avec le processeur à 1,7 GHz. Soit respectivement 93 et 116 euros. La mauvaise maintenant, c’est que ce smartphone ne sortira probablement jamais de l’Asie. Xiaomi n’est en effet pas encore implanté en occident et ne dispose pas pour le moment de distributeur en Europe. Seul moyen pour mettre la main sur ses produits : trouver des sites web intermédiaires et donc payer un peu plus que le prix Chinois… En attendant que Xiaomi, qui s’est offert les services d’Hugo Barra, ancien de chez Google, en fin d’année dernière, se lance à l’international.

La sortie du Redmi Note est prévue pour le 26 mars prochain, d’abord en Chine, puis un peu plus tard dans le reste de l’Asie.