Acer a dévoilé hier le Liquid Jade Z, une déclinaison de son Liquid Jade, qui opte pour un processeur moins puissant que son aîné. Il en profite d’ailleurs pour effectuer quelques changements du côté du design, afin d’allier praticité et esthétique.

DSC06817

Soyons honnête, les changements sont peu nombreux sur ce Liquid Jade Z. Il possède d’ailleurs une fiche technique très proche de ce que l’on avait vu sur le Liquid Jade S, à quelques détails près.  En effet, il est animé par un SoC MediaTek MT6732, 64 bits quadruple-cœur 4G LTE avec un CPU ARM Cortex-A53 (cadencé à 1,5 GHz) et un GPU ARM Mali-T760. Pour rappel, le Jade S était équipé de la version octo-cœur (MT6572M), environ 30 % plus performante que celui-ci. On retrouve également 2 Go de mémoire RAM, un capteur photo arrière de 13 mégapixels à ouverture f/ 1,8, du double SIM 4G LTE, le tout sous un écran de 5 pouces en définition HD (720 x 1280 pixels). À sa sortie, il sera équipé d’Android 4.4 KitKat, avant une arrivée de Lollipop d’ici le deuxième trimestre de l’année.

DSC06818

Qui dit moins de puissance, dit économies pour le constructeur. Et ces économies se répercutent logiquement sur le consommateur. Effectivement, le Liquid Jade Z sera commercialisé pour un tarif de 199 euros alors que le Jade S s’affiche à 299 euros. Pour ce tarif, le Jade Z opère quelques changements visuels. De face, impossible de distinguer quoi que ce soit d’autre que l’intégration d’un verre plat au lieu d’un verre bombé. C’est en fait au dos que se trouvent les nouveautés. Le Liquid Jade était en effet doté d’une coque de plastique « brillant », alors que le Jade Z se pare d’une nouvelle robe assez semblable à celle du Liquid Jade S présenté quelques semaines plus tôt. C’est un plastique texturé imitant l’aspect et le toucher d’un tissu qui a été choisi, mais dans une version qui semble un poil plus accentuée que sur le Jade S.

DSC06814

Déjà lors du test du Jade S, on vantait les mérites de ce revêtement, qui permettait une bien meilleure accroche des doigts que le plastique brillant. Il évite également les traces de doigts et « ne marque pas les rayures », comme l’expliquent les responsables de la marque. Le choix d’un revêtement strié permet effectivement de s’éviter ce genre de problème. Côté prise en main, les avis divergeront, mais le mobile n’est pas désagréable du tout à utiliser, au contraire. Il conserve les atouts de ces prédecesseurs, se permettant même de s’alléger encore de 10 grammes pour atteindre un poids plume : 110 grammes. On doit avouer que cette sensation de légèreté est assez impressionnante. C’est d’ailleurs une tendance que l’on ressent chez de nombreux constructeurs qui font de la finesse et de la légèreté des atouts majeurs. Au détriment de la sensation de solidité peut-être ?

DSC06816

Le modèle d’exposition apporté par Acer n’est pas encore une version finale et seul son aspect physique peut être jugé. Le Jade Z pourrait en tout cas séduire un plus large public grâce à un design éprouvé, à une légèreté accrue, à un revêtement plus pratique, et grâce surtout à un prix plus modeste. Reste alors à voir si les performances ne sont pas sacrifiées dans l’histoire.