Acer propose, en plus de sa gamme de smartphones, de tablettes et de Chromebooks, une panoplie d’objets connectés. Nous découvrons aujourd’hui l’Acer Air Monitor, un capteur mesurant la qualité de l’air intérieur, la température, l’humidité et la pollution de l’air.

De nombreux polluants ayant des effets plus ou moins nocifs pour la santé sont présents dans l’air. Les plus connus sont sans aucun doute les particules fines (PM2.5, PM10) et le dioxyde de carbone (CO2). Les particules fines que l’on retrouve chez soi proviennent généralement de l’extérieur. Elles peuvent avoir des effets graves sur la santé, de nombreuses pathologies respiratoires y sont liées. Le dioxyde de carbone est quant à lui généré par l’organisme humain au cours de la respiration et peut très rapidement augmenter lorsque plusieurs personnes sont dans une même pièce sans aération. Les composés organiques volatiles sont également une autre source de pollution de l’air que l’on peut retrouver chez soi qui provient principalement du trafic routier, des activités industrielles et du tabac.

L’Acer Air Monitor est un capteur d’environnement contrôlable à distance avec une application qui permet de mesurer la quantité des différents polluants présents dans l’air d’une pièce et de suggérer des actions à faire afin d’améliorer la qualité de l’air.

Un produit (trop) simple

La Acer Air Monitor prend la forme d’un petit boitier que l’on raccorde simplement à une prise de courant. À l’arrière du boitier, un interrupteur permet d’allumer et d’éteindre le boitier et sur le dessus, un bouton permet de lancer une détection manuelle de la qualité de l’air (et aussi d’effacer la configuration wifi/bluetooth).

La face avant de l’Air Monitor s’illumine en fonction de la qualité de l’air, assez pratique pour connaître l’état de celle-ci sans consulter l’application. Cependant, si le voyant vire au rouge, aucun moyen de connaître la source du problème sans ouvrir l’application Air Monitor sur son téléphone. C’est dommage de ne pas avoir prévu un petit écran sur un produit de ce type, qui aurait été très pertinent pour ce genre de situation. Comme vous l’avez compris, il n’y a pas grand-chose de plus à dire sur le boitier, on le met dans un coin de sa pièce et on l’oublie assez facilement tant qu’il reste au vert.

Une application qui nous ramène à la réalité

L’intérêt principal du Acer Air Monitor est son application smartphone. Celle-ci nous propose d’avoir en temps réel la température et l’humidité de la pièce et les sources de pollution (PM2.5, PM10, Équivalent CO2 et Composé organique volatil).

En allant vers le bas, l’application affiche un historique de mesure des différents types de pollution de l’air afin de voir l’évolution de la qualité de l’air dans la pièce. En cliquant sur « more », des astuces pratiques s’afficheront pour vous aider à réduire la pollution de l’air, comme ouvrir les fenêtres ou acheter des plantes qui aident à réduire le CO2.

Merci qui ? L’administration de la Protection de l’Environnement de Taiwan.

Et c’est tout ce que propose l’application. Elle se limite à ce que fait le produit : mesurer la qualité de l’air. On a très rapidement fait le tour des fonctionnalités de celle-ci et on aurait pu espérer plus de conseils pour limiter telle ou telle source de pollution de l’air à la place d’une fiche unique à lire sur les astuces à suivre et les plantes à acheter pour limiter la pollution de l’air.

 

Prix et disponibilité

Le Acer Air Monitor est disponible au prix conseillé de 199 euros sur Rue du Commerce et Amazon, ce qui reste un investissement pour ce type de produit. L’alternative la plus célèbre dans cette gamme de produits est le Netatmo Healthy Home Coach que l’on retrouve à 99 euros sur Amazon, mais qui ne propose pas exactement les mêmes fonctionnalités que celui d’Acer.

À lire sur FrAndroid : Prise en main du Xiaomi Smart Mi Air Purifier, un purificateur d’air connecté et élégant