Alcatel a profité de l’IFA 2017 pour présenter quatre nouveaux smartphones : les Alcatel Idol 5, Idol 5s, A7 et A7 XL. Nous avons eu l’occasion de les découvrir sur le salon.

Quatre nouveaux smartphones pour deux gammes différentes. C’est ce qu’a dévoilé Alcatel a l’occasion de l’IFA à Berlin. Ces produits sont « de qualité et sans compromis, pour des tarifs plus accessibles que les plus grands flagships du marché », assure l’un des représentants de la marque.

On découvre ainsi les Alcatel Idol 5 et 5 s ainsi que l’Alcatel A7 et A7 XL. Ce qu’il faut retenir, c’est que les deux gammes s’adressent à des publics différents. Les jeunes et millennials pour la famille Idol, et les utilisateurs en quête de bonnes performances et d’autonomie pour la série A.

Tous veulent proposer un appareil au design soigné avec des bordures bien arrondies. J’ai eu l’occasion de prendre en main les quatre smartphones et chacun d’entre eux était agréable et confortable à tenir. Notons que les quatre smartphones n’ont pas droit aux même matériaux au dos. L’Idol 5 opte pour du verre, l’A7 se pare de métal et l’A7 XL a  une coque en plastique très travaillé pour procurer une sensation similaire à l’aluminium indique la marque. C’est plus ou moins réussi.

Enfin, il tourne tous sous Android Nougat, la version 7.0 ou 7.1, couplé à l’interface maison Joy UI. Celle-ci permet notamment de personnaliser son écran d’accueil en modifiant la taille des icônes, leur nombre sur une rangée ou la couleur du texte.

Alcatel Idol 5s

C’est le plus cher des quatre nouveaux terminaux présentés. Celui-ci dispose d’un écran Full HD de 5,2 pouces. À l’intérieur, il embarque un Helio P20 de MediaTek à huit cœurs couplé à 3 Go de RAM. Il dispose par ailleurs d’un espace de stockage de 32 Go. Pour la photo, il repose sur un capteur de 12 mégapixels contre 8 mégapixels. La batterie, quant à elle, a une capacité de 2 850 mAh et se recharge via un port USB Type-C. On note, par ailleurs, qu’il dispose de deux haut-parleurs en façade.

La gamme Idol est très portée sur l’instantanéité des usages. C’est pourquoi il dispose d’un bouton baptisé « Now Key » sur la tranche droite. Cette touche matérielle permet d’accéder à des raccourcis pour accéder rapidement à une option ou une application. Lesdits raccourcis sont rangés dans un carrousel défilant et l’utilisateur peut en paramétrer jusqu’à huit.

Une fonctionnalité intéressante qui permet de trouver en un clic la fonctionnalité que l’on cherche. Reste à savoir si cet argument saura vraiment convaincre les millennials qu’essaie de séduire Alcatel. À cette question, on ne peut pas vraiment y répondre pour l’instant. Néanmoins, dans la pratique, j’ai trouvé que la Now Key était facile à utiliser ce qui est toujours un bon point.

L’Alcatel Idol 5s sera vendu à 399 euros à partir du mois d’octobre.

Idol 5

L’Alcatel Idol 5 ressemble beaucoup au smartphone mentionné ci-dessus. On retrouve en effet un écran de 5,2 pouces en Full HD et même le design global est assez similaire, avec le même travail d’arrondissement sur les bordures. Il est toutefois équipé d’une puce plus modeste — MediaTek MT6753 — couplée à 3 Go de RAM. Quant à son espace de stockage, il est de 16 Go. L’appareil photo a une définition de 13 mégapixels. Il profite d’une batterie de 2 760 mAh. En outre, il n’a pas droit à deux haut-parleurs, mais à un seul.

Il ne dispose pas non plus du bouton Now Key, mais il propose la même fonctionnalité via une touche flottante que l’on peut déplacer où l’on veut sur l’écran. Il propose aussi des doubles applications. Comprenez : vous pouvez afficher deux icônes pour la même application, mais avec deux comptes différents. Une icône par compte, en somme. C’est assez pratique et pas compliqué à mettre en place. D’autant plus que cette fonctionnalité fonctionne avec WhatsApp puisque le téléphone va être décliné dans une version double SIM (un compte WhatsApp ne peut être lié qu’à un seul numéro).

L’Alcatel Idol 5 sera lancé à 239 euros en octobre.

Alcatel A7

On passe maintenant à la gamme A. Celle qui promet performances et autonomie. L’Alcatel A7 est un smartphone de 5,5 pouces doté d’un affichage Full HD. Alcatel n’a pas encore tout à fait précisé quel SoC était intégré et tout ce que je peux vous dire pour l’instant, c’est qu’il s’agit d’une puce à huit cœurs épaulé par 3 Go de RAM. Celle-ci permet aussi au téléphone de prendre en charge la 4G de catégorie 6. Les trois autres terminaux abordés dans ce papier sont limités à la catégorie 4. Comptez 32 Go d’espace de stockage.

La marque assure que ce téléphone est très axé sur les performances. Je n’ai pas vraiment eu l’occasion de lancer des jeux dessus, mais la navigation paraissait fluide. En ce qui concerne l’autonomie, la batterie de 4 000 mAh (rechargeable via micro USB) semble avoir ce qu’il faut sous le capot pour garantir une grosse endurance à l’appareil. Un petit mot sur le design : le dos de l’Alcatel très peu glissant grâce à un effet grip bien marqué. L’appareil photo a une définition de 16 mégapixels.

L’Alcatel A7 sera vendu à 229 euros en octobre.

Alcatel A7 XL

Comme son nom l’indique, l’Alcatel A7 XL est une version plus grosse de l’Alcatel A7. Il a en effet un écran de 6 pouces, toujours en Full HD. Mais en plus de son grand écran, il dispose aussi d’un double capteur photo de 12 et 2 mégapixels pour réaliser des effets bokeh. Comme c’est déjà le cas sur des produits de Huawei ou Samsung, on peut jouer avec l’effet de flou même après avoir pris la photo.

Si la qualité photo de l’appareil n’a pas l’air extraordinaire, la fonctionnalité susmentionnée fonctionne très bien et on ressent bien les modifications que l’on peut apporter à la profondeur de champ.

Sa puce à huit cœurs est couplée à 3 Go de RAM. L’espace de stockage est de 32 Go.

L’Alcatel  A7 XL sort en novembre à 279 euros.