Si l’on attend essentiellement aujourd’hui la présentation du premier smartphone d’Amazon, ce n’est pas exactement du côté appareils que le commerçant fait parler de lui aujourd’hui. C’est plutôt pour un partenariat avec BlackBerry, qui pré-embarquera le portail d’applications Amazon sur ses smartphones, leur donnant ainsi accès à un catalogue d’applications très fourni.

Amazon

BlackBerry, désormais présent en toute discrétion sur le secteur des smartphones, l’annonce aujourd’hui par le biais d’un communiqué. « You want apps? We’ve got apps!« , lance-t-il avec un semblant d’enthousiasme. Et des applications, s’il en a, ce ne sont pas exactement les siennes, mais celles de l’Amazon Appshop (Appstore hors francophonie) avec lequel BB vient de conclure un accord. Ce n’est pas exactement pour tout de suite, puisqu’il faudra attendre le lancement de l’OS BlackBerry 10.3 à l’automne prochain pour découvrir le portail d’applications d’Amazon sur les terminaux canadiens. Ils auront ainsi accès aux 240 000 applications que revendique Amazon à ce jour. Cette annonce fait suite à un rapprochement amorcé de longue date entre Android et BlackBerry, l’OS canadien ayant annoncé il y a quelques mois la compatibilité native des applications Android avec BlackBerry 10.2.1, portée ici à un stade bien supérieur.

L’annonce n’est pas tout à fait la seule de BlackBerry, qui indique en outre la fermeture de ses services de vente de musique ou de vidéo liés à BlackBerry World, bien que le portail en soi subsiste. C’est là encore sur Amazon que BB compte s’appuyer, puisqu’il s’agira pour la firme de fournir musique et vidéos via des applications tierces sur son propre store, et sur celui d’Amazon. Une manière d’indiquer qu’il lui est désormais difficile de rentabiliser ce type de contenus.