Amazon vient de publier ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’année. Et en réalisant la plus grosse perte trimestrielle de son histoire, Amazon déçoit beaucoup les investisseurs. Une situation en partie due à l’échec du Fire Phone.

Amazon

Amazon se réveille avec la gueule de bois ce matin. La société de vente en ligne vient de communiquer ses résultats financiers pour le troisième trimestre de l’année 2014 et ils sont décevants. Si l’on se contente simplement du chiffre d’affaires, la situation d’Amazon ferait pourtant de nombreux envieux. Ce dernier a augmenté de 20 % par rapport à l’année dernière et atteint 20,6 milliards de dollars. Mais son bénéfice net est négatif et affiche une perte record de 437 millions de dollars. C’est 10 fois plus que l’année dernière où Amazon n’affichait des pertes que de l’ordre de 41 millions de dollars. Pire, les prévisions d’Amazon pour la fin de l’année, généralement très dynamique, sont inquiétantes. Amazon prévoit une augmentation de son chiffre d’affaires comprise entre 7 et 18 % pour les trois derniers mois de l’année et un bénéfice avant les charges situé entre – 570 millions et 430 millions de dollars. Dans tous les cas, soit Amazon prévoit soit des pertes, soit des revenus inférieurs à ceux de l’année dernière.

Cette situation s’explique de plusieurs façons. D’abord par les nombreux investissements réalisés par Amazon cette année. Le marchand a ainsi racheté le site de streaming Twitch il y a quelques mois pour un peu moins d’un milliard de dollars. Surtout, Amazon investit de plus en plus dans le marché des appareils mobiles. Outre les nombreuses tablettes et liseuses que prévoit de sortir Amazon avant la fin de l’année, le Fire Phone a coûté très cher et pèse lourdement dans ses comptes. Ainsi, lors de la conférence téléphonique avec les investisseurs, Amazon a indiqué que pour le troisième trimestre de cette année la production et les stocks de Fire Phone ont engendré une perte de 170 millions d’euros à la société. La confirmation incontestable que le téléphone d’Amazon ne se vend pas ou mal.

Amazon avait d’ailleurs réagi aux mauvaises ventes de son smartphone au début du mois de septembre dernier. Amazon a ainsi considérablement baissé le prix du Fire Phone aux États-Unis, le passant à 0,99 centime de dollars avec un abonnement contre 199 auparavant, et a discrètement lancé la commercialisation en Europe. Selon Jeff Bezos, le PDG d’Amazon, quatre mois de commercialisation ne permettent pas encore de savoir si ce smartphone très particulier est un échec ou non.