À l’occasion d’une conférence organisée par le magazine Business Insider à New York, Jeff Bezos, le PDG d’Amazon est revenu sur la conception et les ventes décevantes du Fire Phone. Et il demande de patienter encore avant de porter un jugement définitif sur le smartphone d’Amazon.

fire phone

Malgré l’indiscutable flop du Fire Phone, Jeff Bezos ne veut pas encore enterrer son smartphone. Questionné sur le sujet, le PDG d’Amazon a affirmé qu’il y aura besoin d’autres versions avant de le considérer comme un échec. Un avis qui n’est pas forcément partagé par ses collaborateurs, qui constatait à la fin du mois d’octobre dernier qu’Amazon était en décalage avec les attentes de ses clients. Il faut dire que le smartphone développé par le marchand américain a coûté cher à l’entreprise, très exactement 170 millions de dollars pour la production et la gestion des stocks restants.

Jeff Bezos relativise d’ailleurs les pertes dues à son téléphone. Il prend la chose avec philosophie : « J’ai fait des erreurs qui ont coûté des milliards de dollars chez Amazon.com. […] Aucune d’elles n’a été fun, mais elles ne comptent pas. Ce qui compte réellement, c’est que les sociétés continuent à expérimenter. » Il ajoute : « Si l’on décide de réaliser des paris risqués, il y a forcément des expérimentations. Des expérimentations qui par leur nature sont souvent vouées à l’échec. Mais une poignée d’expérimentation réussie permet de compenser les douzaines de douzaines de choses qui n’ont pas fonctionné ».

Si l’on en croit le PDG d’Amazon, il faudra attendre les prochaines versions de l’appareil pour véritablement juger de son potentiel. En l’état, le Fire Phone a vu son prix considérablement chuter depuis son lancement de l’été dernier et son tarif se trouve actuellement aux alentours de 199 dollars. Ce smartphone haut de gamme et très original (trop peut-être) n’est pour le moment disponible qu’aux États-Unis, au Royaume-Uni et Allemagne. La France ne semble pas concernée pour l’instant.