Amazon a annoncé, il y a quelques jours, le lancement de WorkMail, un client de messagerie et un calendrier en complément de son offre Web Services.

Amazon

La guerre des professionnels se joue aussi sur le terrain des messageries virtuelles. Alors que Microsoft a très longtemps écrasé le marché avec Outlook, les choses se sont resserrées lorsque Google a démocratisé Gmail. Très utilisée dans la sphère privée, la messagerie de Mountain View s’étend toujours plus chez les professionnels. Mais ces deux-là pourraient avoir affaire à un concurrent de taille sur ce segment de marché.

En effet, Amazon vient d’annoncer, le 31 janvier dernier, le lancement de WorkMail, offre constituée d’une messagerie et d’un calendrier, au sein d’Amazon Web Services. Ce qui fait le charme de ce service, c’est qu’Amazon mise sur l’aspect sécurité, avec des données qui peuvent être hébergées dans différentes régions du monde, au choix des utilisateurs. Ils seront d’ailleurs les seuls à disposer de la clé de chiffrement, permettant de voir le contenu des échanges. On sait d’ailleurs que le service est compatible avec les appareils mobiles sous iOS, Android, Amazon Fire et Windows Phone. Pour ne pas brusquer les curieux, Amazon propose même une intégration avec Outlook, permettant de garder l’apparence de la messagerie de Microsoft tout en apportant ses fonctionnalités.

WorkMail sera facturé 4 dollars par mois par utilisateur avec un espace de stockage de 50 Go. Pour l’instant, WorkMail est en phase de tests (préversion), et les professionnels qui veulent l’essayer peuvent le faire gratuitement, dans la limite de 25 utilisateurs, pendant une période de 30 jours. Amazon propose d’ailleurs d’essayer WebServices pendant 12 mois de manière gratuite, et de profiter ainsi de 18 produits et services.