Le géant de l’e-commerce Amazon vient d’obtenir la permission de faire des vols de drones commerciaux aux États-Unis.

Amazon Prime Air

Amazon vient d’obtenir l’autorisation de faire de nouveaux essais de vols avec des drones commerciaux. C’est la FAA (Federal Aviation Administration) qui a finalement donné son approbation alors qu’Amazon fustigeait il y a quelque temps la lenteur administrative pour obtenir cette même autorisation. Une lenteur telle que le géant de l’e-commerce a eu le temps de développer un nouveau prototype. C’est celui-ci qui est autorisé à voler, mais la FAA a gardé des directives assez strictes envers ces objets volants.

D’après le document publié par l’autorité fédérale, Amazon doit continuer de faire voler ses drones à une altitude maximum de 120 mètres, et à une vitesse maximale de 160 km à l’heure. Mais les règles ne sont définitivement figées puisque la FAA a ouvert son projet de règlementation à la concertation publique. Les choses pourraient alors s’assouplir pour Amazon et les autres firmes intéressés par la livraison par drones, surtout si ces marques jouent la carte du lobbying auprès du gouvernement américain.

En savoir plus : Les Etats-Unis planchent sur une règlementation stricte pour les drones