Le fondateur d’Amazon Jeff Bezos entend profiter de la popularité de sa plateforme de vente en ligne afin de financer sa société Blue Origin spécialisée dans la conception de fusées.

Jeff Bezos a annoncé hier avoir revendu une partie de son stock annuel de parts au sein d’Amazon à hauteur d’un milliard de dollars dans le but d’amasser assez d’argent pour financer les opérations de Blue Origin, une société qui, à l’instar de Space X, ambitionne de proposer des voyages dans l’espace.

Par la même occasion, l’homme a confirmé que les premiers vols d’essai, initialement prévus pour 2017, ont été retardés et ne verront probablement pas le jour avant l’année prochaine.

Lors d’une conférence de presse qui s’est déroulée au sommet annuel U.S. Space Symposium à Colorado Spring, M. Bezos a expliqué vouloir investir un milliard de dollars issus des recettes d’Amazon chaque année. Selon une dépêche de Reuters, à l’heure actuelle, le fondateur d’Amazon détiendrait 16,95 % du capital de la société, soit environ 73,54 milliards de dollars.

Parmi les travaux en cours, Blue Origin planche notamment sur un porteur de satellites capable de mettre les passagers sur orbite similaire à la capsule Dragon de Space X. Il est d’ailleurs intéressant de noter qu’Elon Musk et Jeff Bezos, partagent une vision similaire et entendent réduire les coûts de ces voyages en ré-utilisant les composants des fusées autrefois à usage unique.