Apple a développé une puce de 26 x 28 mm pour son Apple Watch. Plutôt intrigante, cette puce contient pléthore de pièces emballées dans un espace compact, y compris un nouveau processeur conçu par Apple avec des composants provenant de chez Broadcom, Skyworks et NXP.

Apple-S1-chips

La grande majorité des montres connectés sous Android Wear sont équipées d’une puce Qualcomm Snapdragon S400. Sur l’Apple Watch, Apple a développé sa propre puce, l’Apple S1. Avec un processus de gravure 28 nm (CPU/GPU APL0778), par Samsung, la puce S1 a dévoilé ses secrets grâce à Chipworks.

Apple S1

On retrouve 512 Mo de RAM, autant que sur les montres Android Wear, et la puce Wi-Fiest  signée Broadcom, le gyromètre est signé STMicroelectronics. Comme sur de nombreux smartphones, NXP a fourni le contrôleur NFC. D’après certains spécialistes, l’Apple S1 fournirait les performances d’une puce Apple A4, que l’on retrouve sur le premier iPad.

Apple Watch

Apple Watch

Rien d’étonnant, je me souviens de la Moto 360 qui intègre une puce TI OMAP 3. Un processeur que l’on retrouvait sur de nombreux smartphones entre 2008 et 2010.

En tout cas, je vous encourage à aller lire l’article de chipworks (voir la source), où l’on apprend pas mal de choses sur l’Apple S1 et l’Apple Watch.