Les analystes du cabinet IDC viennent de mettre en ligne les données du marché du smartphone pour le 3ème trimestre 2015. Le marché est en croissance de 6,8% sur un an et le trio de tête est toujours le même : Samsung suivi d’Apple et de Huawei qui prend de plus en plus d’importance.

IDC Q3 2015

Comme à chaque trimestre, IDC publie les chiffres relatifs au marché du smartphone. L’occasion d’apprendre que celui-ci se porte très bien pour le troisième trimestre 2015 puisqu’il est en croissance de 6,8% par rapport à la même période l’année dernière. Il s’est ainsi écoulé plus de 355 millions de smartphones sur la période contre 332 millions lors du 3ème trimestre 2014. Samsung conserve la pole position, suivi par Apple puis Huawei.

 

Le trio de tête

En première position, Samsung accapare 23,8% de parts de marché contre 23,9% l’année dernière malgré une hausse de 6,1% de ses livraisons. Apple est toujours en deuxième position avec 13,5% de parts de marché contre 11,8% l’année dernière sur la même période grâce à des livraisons qui ont augmenté de 22,2%. Une très belle performance, mais un peu terne face à Huawei. En effet, le troisième constructeur mondial de smartphone dispose maintenant de 7,5% de parts de marché contre 5% l’année dernière grâce à une hausse spectaculaire de ses livraisons : +61%. Il reste tout de même encore loin d’Apple en terme de volume mais sa croissance est phénoménale.

 

Les autres constructeurs chinois

La fin du classement comprend Lenovo qui semble avoir du mal après l’acquisition de Motorola. En effet, le chinois dispose de 5,3% de parts de marché alors que l’ensemble Lenovo et Motorola représentait, l’an dernier, 7,7% de parts de marché, les volumes étant passé de 25,7 millions d’unités écoulées pour les deux entités à 18,8 millions sur le dernier trimestre. Est-ce la faute à une gamme Motorola qui fait de plus en plus face à une concurrence féroce dans l’entrée et milieu de gamme ?

Enfin, on retrouve Xiaomi qui a du mal à évoluer en conservant une part de marché de 5,2% avec une légère hausse des livraisons de l’ordre de 5,6%. Le constructeur chinois devra désormais sortir d’Asie afin de gagner davantage de parts de marché. Il pourrait d’ailleurs faire rapidement son apparition aux Etats-Unis.