Apple vient de faire marche arrière sur l’erreur 53, la fameuse polémique qui empêchait les clients de la marque à la pomme de faire réparer leur téléphone en dehors du réseau officiel. Apple propose un patch pour la dernière mise à jour iOS 9.2.1 qui permet de débloquer les smartphones réparés en dehors du réseau Apple.

Touch ID

Lorsqu’Apple a livré la mise à jour iOS 9, les utilisateurs qui avaient fait changer le bouton home de leur iPhone ont eu la mauvaise surprise de voir l’iPhone devenir inutilisable. Plus précisément, l’iPhone pouvait réaliser la mise à jour en OTA, mais si l’utilisateur restaurait son téléphone via iTunes ou le mettait à jour de cette manière, la restauration était impossible et l’iPhone devenait inutilisable. De nombreux clients Apple ont fait changer leur écran dans des boutiques non officielles, qui ne prenait pas la peine de conserver le bouton home d’origine. Sans celui-ci, la fonctionnalité TouchID ne fonctionnait plus. Mais avec la mise à jour fautive, c’est carrément l’iPhone qui ne fonctionnait plus comme nous l’avions vu la semaine dernière. Apple vient de faire machine arrière, suite à un emballement médiatique… ou plutôt un bad buzz.

 

Une excuse de la part d’Apple

Dans un communiqué adressé au site Techcrunch, Apple s’excuse auprès de ses clients et apporte quelques précisions sur l’erreur 53 qui correspond à la détection d’un problème de sécurité. Pour le géant de Mountain View, cette erreur n’aurait pas dû être affichée et l’iPhone n’aurait pas dû être bloqué puisqu’il s’agit d’un test réalisé à l’usine pour s’assurer du bon fonctionnement du capteur d’empreintes digitales. À la place de l’erreur 53, l’iPhone aurait simplement dû désactiver le fonctionnement du capteur d’empreintes, comme il le faisait avec les anciennes versions d’iOS pour les boutons home qui ne sont pas d’origine.

 

Une mise à jour et un remboursement

Pour réparer son erreur, Apple propose un patch d’iOS 9.2.1 que les clients touchés par l’erreur 53 peuvent télécharger et installer sur l’iPhone via iTunes. Une fois la mise à jour installée, l’iPhone sera de nouveau fonctionnel, sans avoir perdu les données présentes sur l’appareil. Pour les clients qui auraient racheté un iPhone dans le cadre d’un remplacement hors garantie (facturé entre 320 et 350 euros selon le modèle), Apple procédera au remboursement des frais occasionnés.

 

La communication d’Apple

Au final, Apple s’en sort bien dans cette affaire, mais il faut bien souligner que le constructeur a mis plusieurs semaines à réagir, et que la couverture médiatique a sûrement décidé Apple à prendre la bonne décision. D’autant plus qu’en ce moment, Apple tente de mettre de son côté les consommateurs dans le domaine de la sécurité, avec la bataille contre le gouvernement américain. Il semble donc que les actions d’Apple ne soient pas si désintéressées que les communiqués nous le laissent penser.