Samsung vient de remporter un procès en appel face à son ennemi de toujours, Apple. La firme coréenne peut donc conserver les 120 millions de dollars qu’elle devait à Cupertino.

Apple iPhone 6 Samsung Galaxy S6-3

En mai 2014, nous relations dans nos colonnes que Samsung avait été condamné par un tribunal de San Jose, en Californie, à verser près de 120 millions de dollars à Apple pour la violation de plusieurs brevets, le plus connu étant certainement le slide-to-unlock. Une somme très loin de ce qu’espérait Apple, qui demandait initialement 2,2 milliards de dollars à la marque coréenne, soit 40 dollars par appareil vendu, pour une violation de cinq brevets.

Mais en plus de cela, Samsung n’aura même pas à payer le moindre dollar puisque la firme a fait appel de cette décision, et vient aujourd’hui de gagner ce nouveau procès. Une Cour d’appel à Washington a en effet déclaré que Samsung n’a pas violé le brevet quick link (des liens dans les SMS permettant de cliquer sur un numéro de téléphone ou lien web) d’Apple, et que deux autres brevets de l’iPhone, couvrant le slide-to-unlock et la correction automatique des fonctionnalités de l’iPhone étaient invalides. Le tribunal a également déclaré qu’Apple a violé un des brevets de Samsung.

Pour le moment, ni Apple, ni Samsung n’ont voulu commenter cette décision de justice. Ce n’est de toute façon qu’un épisode dans la très longue série des démêlés judiciaires entre les deux firmes.