Aujourd’hui, Apple a annoncé l’iPhone SE. En gros, c’est un iPhone qui bénéficie de la puissance et de quelques fonctions de l’iPhone 6S. Il reprend exactement le même design que l’iPhone 5S, avec un écran de 4 pouces de diagonale. La grosse différence vient surtout de son prix, il est vendu à 400 dollars aux Etats-Unis, 489 euros en France (avec la TVA de 20 % et la taxe sur la copie privée). Depuis quelques mois, j’avais pris la décision d’attendre. Oui, attendre un smartphone compact avec des caractéristiques sans compromis. Apple va relancer la tendance.

iPhone

489 euros, c’est le prix de lancement le moins cher de tous les iPhone, inférieur au soi-disant iPhone low-cost, l’iPhone 5C. En plus d’entraîner Apple dans des marchés dynamiques comme la Chine, le Brésil ou l’Inde, il introduit un format compact de 4 pouces. C’est un format que l’on peine à trouver sur le marché Android, avec des nombreux haut de gamme dont les écrans dépassent allègrement les 5 pouces de diagonale.

Compact, premium et moins cher : l’iPhone SE vient bousculer l’univers du smartphone

La taille, ça compte

Il n’existe pas de smartphones Android de 4 pouces avec des performances décentes. Le seul produit en face, c’est le Sony Xperia Z5 Compact, avec ses 4,7 pouces de diagonale. Un produit moins puissant mais qui bénéficie au moins d’un capteur photo aussi performant, et d’un design premium. Ce dernier était même proposé à 599 euros lors de son lancement, plus de 100 euros au-dessus de l’iPhone SE.

iPhone SE VS Sony Xperia Z5 Compact : Apple a-t-il un rival du côté d’Android ?

Apple a bien compris qu’il existait une partie de la population friande d’un format compact, tout comme il existe des personnes qui souhaitent investir dans des smartphones aux allures gargantuesques. D’ailleurs, l’iPhone 5S était encore vendu dans les rayons la veille de l’annonce de l’iPhone SE. Du côté d’Android, la très grande majorité des smartphones aux écrans réduits sont des produits d’entrée de gamme. Même les « Mini » de Samsung ne proposent que des écrans de 4,7 pouces.

 

Je ne veux pas d’un grand écran, aux fabricants Android de se bouger

Les grands écrans de nos smartphones ont modifié la façon dont on consomme du contenu. D’ailleurs, Google va introduire des fonctions pour afficher deux apps, à l’image de ce que l’on trouvait sur les tablettes. La lecture, le gameplay et la consommation de vidéos ont vraiment profité de cette augmentation moyenne des écrans de nos smartphones – jusqu’à des produits complètement atypiques, comme les phablettes Asus de 7 pouces. Oui, mais…

Je suis parfaitement conscient que les fabricants de smartphones ne pouvaient pas se soucier de moi. Je dois avoir de petites mains, enfin je ne pense pas. Je ne porte pas de vêtements avec d’énormes poches. Je veux pouvoir croiser les jambes, facilement. Ou encore, faire un jogging sans devoir laisser mon smartphone à la maison. Bref, je veux un petit appareil léger, sans aucun compromis.

Les choix des fabricants Android ces derniers temps m’ont suggéré que l’industrie méprisait l’idée de petits smartphones, si bien que l’on trouve (encore maintenant) uniquement des produits aux caractéristiques techniques médiocres et des initiatives étranges dont personne ne se rappelle. Et pourtant, j’ai toujours envie d’un produit compact.

J’étais tenté de renoncer à mon rêve d’un smartphone compact sous Android, mais Apple vient de relancer la machine. Une initiative qui devrait encourager les fabricants de smartphones Android à apporter les fonctionnalités des smartphones premium sur des formats plus compacts, et accessoirement à continuer à baisser leurs prix.

Qui sera le premier (après Apple) à dégainer ?