Apple pourrait bien croquer Imagination Technologies, l’entreprise britannique à qui l’on doit les GPU mobiles PowerVR qu’on trouve dans certains SoC Samsung mais aussi tous ceux d’Apple depuis l’Apple A4 de l’iPhone 4. Le site Ars Technica aurait eu la confirmation d’Apple que des discussions étaient en cours entre les deux entreprises.

Silicon wafer with processor cores isolated on white background

Au début de l’année, on apprenait que l’entreprise britannique Imagination Technologies, à qui l’on doit les puces graphiques PowerVR, allait mal. L’entreprise prévoit en effet d’annoncer des pertes pour l’année fiscale en cours. Il y a quelques jours, Imagination Technologies a dévoilé un plan de restructuration qui consiste en la suppression de 350 emplois, ce qui correspond tout de même à 20% de l’effectif de l’entreprise. La société va donc mal, et le grand sauveur pourrait être Apple.

 

Apple : principal client d’Img Tech

Selon le site Ars Technica, Apple serait en discussion avec Imagination Technologies pour racheter l’entreprise britannique. Le site a réussi à obtenir des informations de la part d’Apple qui a confirmé être en discussions avec Imagination Technologies. En revanche, Apple « ne prévoit pas de réaliser une offre d’achat pour le moment« . On imagine toutefois que l’entreprise américaine est très intéressée par le concepteur des GPU PowerVR que l’on trouve dans tous les iPhone et iPad depuis la puce Apple A4 de l’iPhone 4. D’ailleurs, Apple est devenu le principal client de la marque, puisque les GPU PowerVR sont de moins en moins répandus dans le monde Android, qui préfères les Adreno de Qualcomm, les Mali d’ARM et les Tegra de Nvidia.

 

Un SoC Apple de A à Z

En rachetant Imagination Technologies, Apple pourrait réussir à concevoir son SoC mobile en interne, que ce soit sur la partie CPU mais aussi GPU. Apple a déjà réussi à internaliser la conception des cœurs maison (les fameux Twister) et la conception des GPU est donc la prochaine étape naturelle. Les concepteurs de SoC cherchent à concevoir eux même leur GPU, à l’image des rumeurs qui entoure les SoC de Samsung, pour réduire leur dépendance à un autre acteur des semi-conducteurs et détenir des exclusivités face à la concurrence.