Depuis longtemps déjà, il se murmure qu’Apple chercherait à racheter ou à investir dans McLaren. Après avoir, dans un premier temps, démenti cette information, le constructeur automobile a finalement confirmé que des discussions avaient eu lieu mais qu’elles n’avaient pas abouti.

mclaren

Apple et McLaren partagent une même conception de la décoration

Mise à jour du 23/11/2016 : En septembre, un porte-parole de McLaren, cité TheVerge, avait démenti toutes discussions entre son entreprise et Apple malgré les rumeurs affirmant que la Pomme voulait racheter ou investir dans le constructeur automobile. Une information contredite par Mike Flewitt, le PDG de McLaren. Ce dernier a expliqué à Reuters que les deux firmes ont bel et bien été en contact il y a quelques mois mais ces échanges n’ont pas abouti sur le moindre accord. « Il n’y a pas eu d’offre d’Apple », précise -t-il, avant d’ajouter : « Ils sont venus. Nous avons discuté. Nous avons parlé à propos de ce qu’ils ont fait. Nous avons parlé de ce que nous avons fait. Ils ont visité. Cela n’a jamais abouti à une proposition définitive. »

 

Article original du 21/09/2016 :

Un rapprochement entre Apple, spécialiste de l’informatique et de la téléphonie, et McLaren Technology Group, concepteur de supercars aux courbes agressives, est-il envisageable ? C’est ce que croit savoir le Financial Times qui affirme que le premier serait entré en négociations avec le second dans le cadre d’un rachat complet de la marque, ou d’un investissement. Une information corroborée par le New York Times.

 

L’Apple Car, un rêve inachevé

Depuis plusieurs années déjà, il se murmure qu’Apple travaille sur un certain Project Titan, une voiture électrique et autonome pouvant concurrencer les Google Cars. Certains sont même allés jusqu’à avancer une date : 2019. Dans le courant du mois, les espoirs ont toutefois éclaté comme un ballon de baudruche dans un champ de cactus après que le New York Times ait annoncé le départ de Steve Zadesky de la firme à la pomme. Ancien employé de chez Ford, l’homme était supposément à la tête du Projet Titan et serait donc parti en emportant sous son bras les ambitions de la firme de Cupertino dans le secteur de l’automobile.

 

La solution : l’appel à un « ami »

En rachetant tout ou partie de McLaren, Apple pourrait se trouver un allié de taille. Présent dans le domaine depuis plus de 20 ans par le biais de sa filiale McLaren Automotive (dont il possède 80 %), le constructeur britannique s’est spécialisé dans les voitures de sport luxueuses. Un marché qui correspond bien évidemment aux exigences de la marque à la pomme. Elle enregistre sur l’année 2015 un revenu de 450 millions de livres sterling et s’est engagée à investir 1 milliard en recherche et développement.

 

Un gros chèque en préparation ?

Selon les trois sources du Financial Times, Apple et McLaren discuteraient ensemble depuis plusieurs mois déjà pour trouver un accord. Il serait question d’une transaction évaluée à un montant compris entre 1 et 1,5 milliard de livres, soit 1,16 à 1,75 milliard d’euros. Ce serait la plus grosse acquisition de la marque fruitée depuis le rachat de Beats Audio en 2014 pour 3 milliards de dollars.