Depuis quelques jours, plusieurs sites rapportent que l’iPhone 7 32 Go utiliserait un stockage plus lent que les autres modèles d’iPhone. Une analyse du fonctionnement du stockage de l’iPhone révèle que la question est un peu plus complexe qu’il n’y paraît.

iPhone 7 12

Cette année, Apple a enfin fait une croix sur les modèles d’iPhone équipés de 16 Go et le minimum est maintenant de 32 Go. La firme a-t-elle réalisé des économies de bout de chandelle en passant à 32 Go en utilisant un stockage moins performant ? Depuis quelques jours, plusieurs tests de la presse sur internet indiquent que l’iPhone 7 32 Go, le modèle le moins cher, serait beaucoup moins performant que les modèles 128 et 256 Go.

En réalité, ces résultats s’expliquent par le fonctionnement atypique du stockage de l’iPhone comparé aux autres smartphones. Certains protocoles de test doivent aussi être remis en perspective. Explications.

 

Une histoire de cache

Apple utilise depuis l’Apple A9, la puce qui équipe l’iPhone 6S, un nouveau contrôleur conçu en interne pour le stockage de l’iPhone. Il permet à l’appareil d’utiliser une interface NVMe, la même que sur les MacBook, au lieu de l’eMMC ou de l’UFS que l’on trouve sur les smartphones concurrents.

Ce contrôleur doit donc gérer le stockage qui se divise en deux parties sur l’iPhone, un cache très rapide de mémoire flash en mode SLC et un stockage plus lent en mode TLC. Le stockage en mode SLC est beaucoup plus rapide que le stockage en mode TLC, mais prend plus de place physiquement dans l’appareil.

7132_Arch

Les puces SanDisk iNAND utilisent le même principe de cache SLC

Quand l’iPhone veut écrire dans le stockage, le contrôleur va envoyer les données vers le cache pour aller le plus vite possible, et ce dernier écrira ensuite plus lentement les informations dans le stockage de masse en TLC. Si la tâche demandée par l’iPhone dépasse la taille du cache, alors le téléphone va commencer à écrire directement dans la mémoire TLC plus lente, selon le principe du swap. Ce cache est l’une des raisons qui pourraient expliquer la mémoire plus lente de l’iPhone 7 32 Go.

C’est exactement ce qui arrive quand votre ordinateur commence à ramer, puisque les applications n’ont plus de place dans la mémoire vive et commencent à écrire sur le swap du disque dur, bien plus lent.

Le cache de l’iPhone 7 32 Go sature plus rapidement

Comme la taille du cache est dépendante de la taille totale du stockage, le cache de l’iPhone 7 32 Go est plus petit que celui des autres versions, et peut donc saturer plus rapidement. Le stockage (TLC) de l’iPhone 7 n’est donc pas vraiment plus lent sur la version 32 Go que sur la version 128 ou 256 Go, mais c’est simplement qu’il dispose d’une quantité inférieure de mémoire cache SLC.

 

Quels impacts sur l’utilisation au quotidien ?

Les outils de test utilisés couramment par la presse vont souvent pousser les téléphones dans leur retranchement pour avoir une idée des performances maximales pouvant être atteintes par l’appareil.

Dans le cas de l’iPhone 7, les outils ont donc probablement saturé le cache très rapidement ce qui explique la différence de performance, du simple au double, entre un iPhone 7 128 Go et un iPhone 7 32 Go.

iphone-7-performance-stockage-gsmarena

Le test réalisé par GSMArena

On peut toutefois se demander quel effet cela aura sur une utilisation au quotidien de l’iPhone. D’après les premiers tests, il semblerait que la différence se fera sur les usages lourds en flux de données.

On parle par exemple du découpage d’une vidéo de 10 minutes en 4K en deux vidéos de 5 minutes ou de la copie de gros fichier entre l’iPhone et un ordinateur qui prend plus de temps sur l’iPhone 7 doté de seulement 32 Go de mémoire flash.

En résumé, hormis sur des cas extrêmes comme de l’édition de vidéo 4K, l’impact d’un cache plus petit sur les performances devrait être faible en pratique. Sous Android, aucun téléphone n’utilise une puce hybride de ce type, et les performances sont donc similaires dans le temps.

 

Le nombre de puces utilisé

Un autre détail peut expliquer la différence de performance entre l’iPhone 7 32 Go et les autres modèles. De la même façon que la mémoire SLC est plus performante que la mémoire TLC parce que l’on stocke 1 bit par cellule au lieu de 3, les performances d’un appareil peuvent différer selon le nombre de puces utilisées.

Si l’on stocke 64 Go de données sur quatre puces de 16 Go, le stockage sera plus performant que si l’on stocke ces 64 Go sur deux puces de 32 Go. Bien sûr, les contraintes de la fabrication d’un smartphone font que l’on n’a pas le loisir d’intégrer autant de puces que dans le stockage d’un ordinateur par exemple.

L’iPhone pourrait utiliser un nombre différent de puces selon les versions et la variante 32 Go pourrait être le parent pauvre. C’est ici une problématique qui concerne tous les smartphones du marché et qui explique les différences de performances que l’on constate parfois entre des smartphones de capacité différente. Le Google Pixel qui est disponible à l’étranger en 32 Go et en 128 Go pourrait par exemple être concerné.