Parmi les promesses du quarante-cinquième président des Etats-Unis, une hausse des droits de douane. Trump veut favoriser les entreprises américaines, la Chine en profite pour le menacer indirectement.

donald-trump-trade-deficit-china-e

Pour forcer la Chine à « arrêter la tricherie« , Trump a proposé d’imposer 45 % de taxe d’importation aux entreprises américaines, ce que l’on appelle les droits de douane. Plus précisément, Trump avait déclaré : « si la Chine n’arrête pas ses activités illégales, incluant le vol de secrets commerciaux américains, j’utiliserais tout pouvoir présidentiel légitime pour remédier à des différents commerciaux; incluant l’application de droits de douane« .

« oeil pour oeil, dent pour dent »

Un des responsables chinois a annoncé au Global Times, que la République populaire pratiquerait le « oeil pour oeil, dent pour dent », et choisirait tout simplement de cesser d’acheter des produits américains. Apple est visé, avec plus de 16 % de parts de marché en Chine, cela représente des millions d’iPhone vendus. Plus globalement, c’est tout le commerce sino-américain qui serait paralysé.

Pour le moment, il s’agit d’une simple menace. Le président chinois Xi Jinping a néanmoins félicité Donald Trump pour sa victoire aux élections présidentielles, juste après l’annonce. L’éditorial publié dans le journal d’Etat chinois est plutôt direct : « (…) un certain nombre d’industries américaines sera compromis. Enfin, le nouveau président sera condamné pour son insouciance, son ignorance et son incompétence.« .

Evidemment, Apple n’est pas la seule entreprise visée, néanmoins c’est l’exemple utilisé dans l’éditorial.