Tim Cook vient de prendre la parole dans l’affaire opposant Apple à Qualcomm. Pour le patron de la firme de Cupertino, l’innovation chez Apple coûte de plus en plus cher, notamment à cause de Qualcomm.

La guerre ouverte entre Apple et Qualcomm continue. Si vous n’avez pas suivi le début de l’histoire, rappelons brièvement qu’Apple a réclamé 1 milliard de dollars à Qualcomm face à la justice américaine pour abus de position dominante. Quelques jours plus tard, c’est en Chine qu’Apple réclamait 136 millions de dollars, pour les mêmes raisons. Tim Cook vient de se prononcer publiquement sur cette affaire, lors de l’annonce des résultats du premier trimestre de l’année fiscale 2017.

Plus Qualcomm perçoit de l’argent sans raison, plus l’innovation devient coûteuse pour nous

Tim Cook ne mâche pas ses mots, même s’il annonce qu’il a toujours détesté les contentieux et qu’il préfère les règlements à l’amiable, l’homme semble en vouloir tout de même à Qualcomm. Il explique ainsi que le géant de San Diego insiste pour faire payer des royalties sur des technologies avec lesquels ils n’ont aucun lien, comme le capteur d’empreintes Touch ID, des écrans de bonne qualité ou les appareils photo. Tim Cook avance ainsi que plus Qualcomm collecte de l’argent sans raison, et plus il devient coûteux pour Apple d’innover.

Le patron d’Apple est donc persuadé que Qualcomm sera perdant face à la justice qui fera preuve de bon sens. Il est clair que Qualcomm est dans une très mauvaise posture, puisque l’entreprise américaine a été condamnée pour abus de position dominante en Chine et en Corée du Sud alors que l’Europe enquête depuis quelques mois sur ces pratiques.

Un manque d’innovation de la part d’Apple

On nuancera les propos d’Apple, puisque l’entreprise réclame 1 milliard de dollars à Qualcomm, sur un trésor estimé à des centaines de milliards de dollars. Si Apple souhaitait réellement innover, ce n’est pas vraiment Qualcomm qui l’en empêcherait.