300 millions de comptes iCloud et Apple ID auraient été volés. Pour Apple, il n’en est rien.

iCloud

Cette semaine, Apple a été au centre d’un vol un peu étrange : 300 millions de comptes iCloud et Apple ID auraient été volés, le groupe de hackers auraient ainsi réclamé une rançon ridicule. Apple vient de réagir, pour la firme américaine : ces serveurs sont sécurisés, il n’y a eu aucun piratage.

Interrogé par le média Fortune, Apple a déclaré qu’il n’y a eu « aucun accès frauduleux dans ses systèmes, qu’il s’agisse d’iCloud ou d’Apple ID. La liste supposée d’adresses électroniques et de mots de passe semble avoir été obtenue à partir de services tiers déjà compromis ». Selon eux, ces données proviennent d’un vol chez LinkedIn, qui aurait eu lieu l’année dernière.

Apple aurait transféré les échanges d’e-mails aux autorités américaines. Les utilisateurs iOS devraient tout de même changer leur mot de passe par précaution.