L’Amazon Echo et le Google Home vont désormais devoir compter sur un concurrent de taille : l’Apple HomePod.

Apple HomePod

Apple vient de mettre un pied dans le monde des assistants personnels intelligents. Evidemment, Siri était déjà là, mais la firme américaine avait pris du retard sur ses concurrents, Google et Amazon. Avec l’HomePod, Apple introduit un haut-parleur intelligent propulsé par une puce Apple A8. A priori, il ne sera disponible qu’en anglais dans un premier temps car Apple a annoncé une disponibilité en décembre exclusivement dans les pays anglophones, comme les Etats-Unis, le Royaume-Uni et l’Australie. D’autres pays seront annoncés en 2018, sans trop de précisions.

Un haut-parleur multiroom

Contrairement au Google Home, l’HomePod propose un haut-parleur puissant (7 tweeters et 1 woofer) qui pourrait faire de l’ombre aux produits de Sonos, par exemple. L’HomePod peut ainsi fonctionner avec plusieurs profils, et modifier son niveau audio pour remplir une pièce entière. Il sera possible d’associer deux HomePod, façon multiroom, ce qui fait tout de même 700 dollars le kit.

Un assistant domestique

Evidemment, c’est un assistant domestique avec six microphones. Il permet d’échanger directement avec Siri, pour écouter et exécuter vos commandes vocales. Les commandes sont d’ailleurs assez classiques et ne s’arrêtent pas à la musique : contrôle de la domotique, envoi d’un message, consultation des news ou de la météo… les éditeurs tiers vont pouvoir continuer à rajouter des fonctionnalités.

Apple a insisté sur le fait que c’est un appareil respectueux de la vie privée, les requêtes restent anonymes. A ce titre, la firme américaine se différencie de la concurrence et surtout de Google. 

349 dollars pour une unité, 700 dollars pour deux

Le prix annoncé est de 349 dollars, bien plus cher que les Google Home et Amazon Echo