L’iPhone 8 serait le premier d’une nouvelle génération de smartphones, dénuée de capteurs d’empreintes et reposant uniquement sur la reconnaissance du visage.

Sur le marché des smartphones, la tendance de l’année 2017 est sans aucun doute possible la popularisation des écrans dits borderless. Cette mode a un gros inconvénient : il n’est plus possible de placer un capteur d’empreinte digitale en façade pour le moment. Les lecteurs d’empreinte fonctionnant à travers l’écran étant encore beaucoup trop lents pour un usage quotidien, il faut pour les fabricants trouver d’autres solutions.

Le firmware d’Apple HomePod continue de révéler des informations sur la nouvelle version d’iOS et l’iPhone 8 d’Apple. Les dernières analyses n’ont toujours pas trouvé de traces d’un éventuel lecteur d’empreinte Touch ID, qu’il soit derrière le téléphone, sur le côté, ou sous l’écran. En revanche, une récente découverte suggère que le nouvel iPhone utilisera bien la détection du visage Face ID (connu sous le nom de code Pearl ID) pour les paiements Apple Pay.

Il s’agit d’un problème qui touchera aussi les smartphones sous Android qui n’intègrent pas de lecteur d’empreinte, comme le LG Q6, pour les paiements avec PayLib ou Android Pay.

À lire sur FrAndroid : Apple Pay chez N26, un nouvel élan pour le paiement mobile en France ?

Un paiement en caisse qui va devenir étrange

Pour payer à la caisse d’une boutique avec son smartphone, l’utilisateur va devoir concrètement porter le téléphone en face de son visage pour s’identifier et réaliser le paiement par NFC.

Porter son smartphone au visage à la caisse ? Ça ne fait pas envie.

Il s’agit d’une solution peu élégante, mais aussi peu intuitive qui pourrait allonger le temps en caisse et faire préférer à l’utilisateur un paiement par carte, plus simple à mettre en oeuvre. C’est le scénario que ne veut surtout pas créer Apple.

Pour Apple les enjeux sont importants. La marque à la pomme prépare pour la première fois depuis 10 ans un changement réellement majeur de design, et une mise à niveau matérielle qui lui ferait rattraper certains retards face à la concurrence sous Android.

La suppression totale du capteur d’empreinte apparaît alors, pour le moment, comme un véritable deal breaker, qui laisse penser que le fabricant n’est pas prêt et laisse la voie à une version raffinée l’an prochain, lorsque la technologie lui permettra d’intégrer Touch ID sous l’écran.

On espère que la firme cache une botte secrète prête à être dévoilée en septembre, et que sa technologie de reconnaissance du visage sera convaincante, et plus sécurisée, que celle de la concurrence.

À lire sur FrAndroid : iPhone 8, iPhone Pro, iPhone Edition : ce que l’on sait du prochain smartphone d’Apple