L’iPhone 8, l’iPhone 8 Plus et l’iPhone X sont les premiers iPhone à officiellement supporter la charge rapide. Cette nouvelle solution n’est en réalité pas très intéressante et semble même à éviter.

Pour pallier une autonomie qui stagne année après année, les fabricants proposent de charger nos appareils de plus en plus rapidement pour ne plus être à court de batteries. Apple ne fait pas exception à la règle, et a annoncé en grande pompe que sa nouvelle génération d’iPhone supportait, enfin, la charge rapide grâce à Power Delivery, le standard crée par l’USB-IF, l’organisme derrière la norme USB.

Apple promet une charge rapide avec ses chargeurs USB Type-C

Une charge rapide pas vraiment rapide

Apple propose plusieurs solutions pour charger son iPhone avec un câble. Il y a d’abord le chargeur 5 Watts fourni avec l’appareil, mais aussi les chargeurs 10 Watts et 12 Watts de l’iPad, et enfin les nouveaux chargeurs USB Type-C. Ces derniers sont conçus pour les MacBook et peuvent délivrer de 29 à 87 Watts selon les modèles. Attention, pour recharger un iPhone avec ces chargeurs, il faudra en plus acquérir un câble USB Type-C Lightning vendu 29 euros par Apple.

Dan Loewenherz, ingénieur et développeur d’application, a pu tester chacune des solutions présentées par Apple pour les comparer. Les résultats sont pour le moins édifiants.

Sur le graphe présenté par l’ingénieur, on peut distinguer une différence très nette entre le temps de charge avec le chargeur 5 Watts d’origine et les autres solutions. Avec le chargeur de base, il faut 30 minutes pour charger à 17% un iPhone 8 Plus, 60 minutes pour charger 37% et 195 minutes pour le charger à 100%. Avec le chargeur 10 Watts de l’iPad, ces temps sont au moins diviser par deux : 30 minutes pour charger 37%, 60 minutes pour charger 71% et 135 minutes pour charger à 100% le téléphone.

La différence de vitesse est en revanche beaucoup moins impressionnante avec les autres solutions de recharge rapide. Le chargeur le plus rapide permet d’attendre 51% de batterie en 30 minutes, c’est 14% de plus qu’avec le chargeur 10 Watts.

Autrement dit, si vous possédez un MacBook récent et que vous avez déjà l’un de ces chargeurs, cette solution peut-être intéressante pour vous. En revanche, si vous n’avez aucun accessoire Apple et que vous venez d’acquérir un iPhone, il vaut mieux se diriger vers les chargeurs d’iPad vendu bien moins cher.

Sur l’Apple Store, le chargeur 12 Watts d’Apple pour l’iPad se trouve à 25 euros alors que le chargeur de MacBook le moins cher est vendu pour 59 euros et qu’il faut compter les 29 euros supplémentaires du câble soit un total de 88 euros. Autrement dit le chargeur du MacBook est 3,5 fois plus cher que le chargeur iPad pour 27% d’augmentation de la vitesse de charge.

Le chargeur de l’iPhone est une honte

Contrairement à ce qu’indique le site d’Apple, il ne faut donc pas recourir à la solution USB Type-C pour le moment, mais à un chargeur rapide classique comme celui de l’iPad. Il faut espérer qu’une future mise à jour logicielle améliorera cette situation pour justifier l’utilisation d’un meilleur chargeur, mais cela parait incertain.

Surtout, ce que ce comparatif met en lumière c’est bien le problème du chargeur fourni avec l’iPhone. En 2017, Apple continue de fournir un chargeur 5 Watts avec son smartphone haut de gamme, même avec l’iPhone X à 1159 euros. Sur Android, même les smartphones les moins chers comme le Xiaomi Redmi 3 sont fournis avec des chargeurs proposant au moins 10 Watts.

L’argument avancé par Apple pourrait être la petite taille du chargeur d’origine de l’iPhone, mais le chargeur de Xiaomi, ou celui des autres marques, n’est pas bien plus gros. Le chargeur 10 Watts de l’iPad semble en revanche anormalement encombrant en 2017.

Inclure un tel chargeur avec une génération d’iPhone dont le prix débute à 809 euros est tout simplement indigne de la part d’Apple.