La marque à la pomme était absente, comme chaque année, du Mobile World Congress. Pourtant, il était impossible de ne pas penser à l’iPhone en parcourant les allées du salon.

Apple a une position suffisamment importante dans le domaine des nouvelles technologies pour se permettre de suivre son propre calendrier. Ainsi, la firme est absente de tous les salons où ses concurrents se réunissent pour présenter leurs nouveautés. Elle ne participe ni au CES, ni au MWC et encore moins à l’IFA. Pourtant, il lui arrive de concurrencer certains de ces événements, en faisant des annonces en parallèle qui lui assureront de tirer une partie de la couverture médiatique. Cette année, la marque n’a pas jugé nécessaire de mettre en œuvre une telle stratégie, et pour cause, ses concurrents l’ont fait pour elle.

2018, l’année du notch sur smartphone

En 2017, Apple a marqué les esprits en lançant l’iPhone X, son premier smartphone depuis bien longtemps ayant un design renouvelé et bourré de nouveautés jamais vues du côté de la pomme (rechargement sans-fil, écran OLED bord à bord, reconnaissance faciale 3D, etc.), le tout vendu à prix d’or.

Le design de l’iPhone X a marqué l’industrie.

L’élément de design qui a permis à Apple de se différencier de la concurrence c’est l’arrivée du « notch », cette encoche qui coupe l’écran en deux sur la partie supérieure pour placer les capteurs en façade nécessaire à Face ID. Cet élément est rapidement devenu le symbole de l’iPhone X, au point d’être moqué par Samsung dans une publicité.

Il n’en n’a pas fallu plus pour influencer les concurrents de la marque et les pousser à imiter le « notch » au point de se ridiculiser. Les copies d’iPhone X étaient nombreuses au Mobile World Congress, en particulier chez les fabricants chinois.

Le iLa X et ses fausses bordures effet « iPhone X »

Même LG et Huawei semblent avoir cédé à cette mode. Certaines marques n’ont tout de même pas suivi Apple et conservent un design plus classique, c’est le cas de Nokia, Sony et Samsung. Ce dernier est tout de même allé s’inspirer d’une autre nouveauté de l’iPhone X…

Sans surprise, les copies des Animoji étaient là

En septembre dernier, après la présentation de l’iPhone X, j’avais listé les 3 fonctionnalités que l’on s’attendait à retrouver sur Android en 2018. Parmi elles, les fameux animojis, ces avatars en 3D animés grâce au suivi du visage de l’utilisateur permis par la caméra 3D en façade. Ça n’a pas manqué, plusieurs fabricants présentaient au Mobile World Congress leurs propres versions de l’emoji 3D.

Les animojis : une démonstration des capacités de l’iPhone X

Le plus médiatisé d’entre eux était Samsung et si vous êtes lecteur sur FrAndroid vous êtes sans doute déjà au courant qu’il s’agit de l’une des nouveautés du Samsung Galaxy S9. Petit test : vous souvenez-vous (de tête) du nom de cette nouvelle fonction qui s’inspire des animojis d’Apple ? Autour de moi, tout le monde se contente de parler des « animojis de Samsung ».

Si Samsung n’a pas vraiment réussi à convaincre — la fonction est plutôt lente et les graphismes trop réalistes pour être drôles — Asus a su faire mieux. L’Asus Zenfone 5 propose à la fois le « notch » et les « ZeniMoji », qui ont le mérite d’être assez mignons, même si là encore, le smartphone n’a pas de capteur 3D en façade ce qui rendra difficile le suivi des mouvements de l’utilisateur.

Les Zenimojis disponibles sur l’Asus Zenfone 5.

Le rechargement sans-fil se popularise

Depuis 2012 et son arrivée sur les smartphones de Nokia, la recharge sans-fil Qi avait vécu timidement sur certains smartphones Android, notamment chez Google et Samsung, avant d’être abandonné par le premier. En 2017, Apple s’est décidé à adopter ce standard et à proposer nativement la recharge sans-fil sur sa nouvelle gamme d’iPhone. Un nouveau soutien de poids qui avait toutes les chances de sauver la technologie.

Apple a adopté le rechargement sans-fil

Résultat : en quelques mois, plusieurs fabricants majeurs ont rejoint le consortium ou annoncé de nouveaux produits compatibles. Sony qui ne s’intéressait plus à la technologie depuis plusieurs années a dévoilé un nouveau fleuron compatible, le Xperia XZ2. Le Nokia 8 Sirroco marque le retour de firme finlandaise sur cette fonctionnalité, qui avait été abandonnée à Microsoft en même temps que les Lumia. Xiaomi devrait être le prochain à proposer un smartphone compatiblele fabricant chinois ayant rejoint le consortium en 2017.

le Sony Xperia XZ2 sur son dock

Le port jack disparait un peu plus

Depuis le lancement de l’iPhone 7, on se demande à chaque sortie de smartphone s’il proposera la fameuse prise casque ou si le fabricant aura cédé à la tentation du port USB Type-C comme unique connexion filaire avec un casque.

Au Mobile World Congress 2018, le camp d’Apple a gagné deux nouveaux membres : Sony et Nokia. Ils rejoignent ainsi HTC avec leurs derniers fleurons, les Sony Xperia XZ2 et le Nokia 8 Sirocco qui ne proposent plus le port jack historique. Échaudé depuis la disparition mal reçue du port carte SD sur le Galaxy S6, puis revenu sur le Galaxy S7, Samsung résiste toujours à la tentation et intègre un port casque au Galaxy S9.

Apple confirme sa place d’influenceur

Lors du premier trimestre de son année fiscale 2018, Apple est parvenu à écouler plus de 77 millions d’iPhone. Cette force de frappe donne à la marque un poids immense sur le marché mobile et fait de la firme une faiseuse de tendances.

Apple s’était reposé sur ses lauriers pendant plusieurs années et a proposé en 2017 un changement de design majeur pour son produit phare. Cet événement survient dans une année en creux technologique où l’industrie se prépare notamment au lancement de la 5G. Toutes les conditions étaient donc réunies pour que les fabricants se contentent de suivre les choix d’Apple, au risque de paraitre pour des suiveurs.

Avec l’iPhone X, Apple a dessiné le portrait-robot du smartphone Android paresseux de 2018 : un écran bord à bord avec une encoche, un dos en verre recouvrant une batterie rechargeable sans fil et des émojis en 3D animé à l’écran. On se demande donc ce que la marque nous réserve pour son prochain iPhone, et ainsi imaginer le smartphone de 2019.