Le CES 2015 a fermé ses portes ce week-end, mais il vous reste encore une journée d’annonces à découvrir ! Pour vous faciliter la tâche, on a pensé à tout, et tous les jours nous avons publié des articles qui résument les annonces qu’il ne fallait vraiment pas manquer. C’est parti pour la dernière journée !

CES-2015

 

Smartphones

Nous avions déjà entendu parler de l’édition Sapphire du Ascend P7, smartphone de la marque Huawei sorti cet été. Cette édition a les mêmes caractéristiques que la version classique, à un détail près : la vitre. La version Sapphire embarque en effet une vitre en saphir synthétique, matériau très résistant aux rayures mais assez onéreux. A coté de ça, vous pourrez donc profiter d’un écran Full HD de 5 pouces, sur un SoC Kirin 910T à 1,5 GHz couplé à 2 Go de RAM, sur 16 Go de stockage interne et sur un duo de capteurs photos affichant 13 mégapixels à l’arrière et 8 mégapixels en frontal (avec un grand-angle). Laure a pu se rendre sur le stand de Huawei et prendre en main l’édition Sapphire du P7.

Pour les fans de foot, et particulièrement de l’équipe d’Arsenal, Huawei a également pensé une autre édition limitée du Ascend P7, le Ascend P7 Arsenal. Rien de bien transcendant sur cette version, seuls les fonds d’écran de base et un logo incrusté au dos du téléphone marquent la différence avec l’édition classique. Ce smartphone devrait sortir uniquement sur le territoire anglais. Laure a pu prendre quelques photos pour vous.

Ascend P7 aux couleurs d'Arsenal

 

En octobre dernier, Oppo nous présentait ce qui était alors le smartphone le plus fin du monde, le Oppo R5. Depuis rattrapé par Vivo, le R5 reste tout de même très impressionnant par sa finesse. Petit rappel, le Oppo R5 est un téléphone milieu de gamme équipé du dernier Snapdragon 615, huit cœurs Cortex-A53 (un module à 1 GHz et un module à 1,5 GHz), son Adreno 405 et 2 Go de mémoire vive. Coté photo, les résultats promettent d’être bons puisqu’on trouve le capteur Sony IMX214 de 13 mégapixels avec un objectif doté d’une ouverture f/2.0. Vincent a pu prendre en main le R5 et nous donne ses impressions sur sa finesse.

Oppo R5-3

Le Oppo R5

 

Le R5 n’est pas le seul smartphone présenté par Oppo lors du CES 2015. Sur son stand, on pouvait également découvrir le Oppo N3, le smartphone au module photo rotatif et motorisé. Oppo n’en est pas à son coup d’essai dans ce domaine. On connaît déjà le N1, sorti en 2013, qui présentait déjà un tel dispositif mais non motorisé. Oppo innove avec le nouveau N3 puisque si le module photo est toujours rotatif (sur 206°), la rotation se fait de manière motorisée. Vincent nous parle de ce téléphone particulier qu’il a pu tester avec Ulrich sur le stand Oppo ! Découvrez tout ce qu’il faut savoir dans son article !

 

Le CES est l’occasion de découvrir certains objets qui sortent de l’ordinaire. Aujourd’hui, c’est LG qui remporte la palme avec les LG AKA des smartphones dotés d’une personnalité. Ce n’est clairement pas sur les caractéristiques techniques que ces LG se démarquent : un écran de 5 pouces IPS en définition HD 720, un processeur Snapdragon 400 à 1,2 GHz (quadricœur), 1 Go de RAM, 16 Go de stockage et un appareil photo dorsal de 8 mégapixels voilà ce qui compose donc ce téléphone milieu de gamme. Mais les AKA ne sont pas livrés comme de simples téléphones à la coque dorsale colorée. À l’avant également, on retrouve une coque coulissante couvrant les trois quarts de l’écran. Chaque couleur (quatre au total) représente une personnalité propre à chaque personnage. Laure a pu « rencontrer » ses personnalités et nous en dis plus dans sa prise en main.

LG AKA

Les LG AKA

 

En décembre dernier, Honor nous présentait le Honor 6 Plus, une version améliorée du Honor 6 qui était sorti dans nos contrées en octobre dernier. Lors de ce CES, la marque chinoise a apporté dans ses valises le Honor 6 Plus pour le présenter aux journalistes. On y trouve un SoC Kirin 925 toujours associé à un GPU Mali-T628 MP4, sous un écran Full HD de 5,5 pouces. Le tout est couplé à 3 Go de RAM et à 16 ou 32 Go de stockage selon les versions retenues, avec un port micro-SD et deux slots pour cartes SIM (la première en 4G et la seconde en 3G). Laure s’est rendu sur le stand de Honor pour vous présenter le Honor 6 Plus dans sa prise en main !

Allons enfin faire un tour du coté des frenchies de chez Archos ! La marque a présenté plusieurs smartphones lors de l’édition 2015 du CES dont le Archos 50 Diamond, le nouveau flagship de la marque. A l’intérieur, on y trouve un Snapdragon 615 64 bits – octo-cœur à 1,5 GHz, 2 Go de RAM et un espace de stockage de 16 Go, extensible via une carte micro-SD. Côté photo, la marque a opté pour un capteur photo dorsal de 16 mégapixels (8 millions de points en façade), de quoi réaliser de beaux clichés. Ces caractéristiques très équilibrées sont secondées par un design réussi. Archos a opté pour un format 5 pouces tenant bien en main, avec un écran IPS à la définition 1080p proposant une bonne qualité d’affichage et aux bordures réduites. Une fois de plus, c’est Laure qui est allée leur rendre visite et nous donner ses premières impressions sur cet appareil.

Le Archos 50 Diamond

Le Archos 50 Diamond

 

Archos ne s’est pas contenté d’un smartphone lors de ce CES. La marque a également proposé aux journalistes de découvrir deux autres smartphones, des déclinaisons du 50 Helium : le 50b Helium et le 50c Helium. Commençons par le 50b Helium qui reprend très exactement de design et l’écran IPS HD de son prédécesseur, mais obtient cette année non plus un Snapdragon 400 de Qualcomm, mais son tout dernier Snapdragon 410, cadencé à 1,2 GHz. L’appareil est donc à la fois compatible avec la 4G de catégorie 4 et avec deux cartes SIM, point qui manquait au 50 Helium. Pour le reste, il conserve sa batterie de 2000 mAh, son capteur photo de 8 mégapixels et son Go de RAM. Il remplacera dès le mois de février le 50 Helium chez les commerçants.
Toujours Helium mais moins haut de gamme, le 50c Helium est un peu moins enthousiasmant. L’appareil, également au format 5 pouces, dispose lui aussi d’un écran IPS mais en définition FWVGA, soit 854 x 480 pixels. Il est de son côté animé par un SoC MediaTek M6732 quadricœur à 1,3 GHz soutenu par 1 Go de RAM et supporte deux cartes SIM comme la 4G de catégorie 4. On le trouvera au prix de 129 euros d’ici quelques semaines sous KitKat avant le déploiement de Lollipop d’ici la fin du deuxième trimestre 2015. Laure nous donne toutes les informations nécessaires sur ces deux modèles dans son article.

Tablettes

Bang & Olufsen, une marque danoise, était présente au CES pour notamment présenter le BeoSound Moment un centrale de diffusion musicale prenant la forme d’une tablette. Ce n’est pas de l’Android ni un système d’exploitation identifié, mais ce produit est néanmoins bluffant. Le BeoSound Moment se présente comme un dock surplombé d’une tablette… en bois. Celle-ci arbore une roue creusée dans la matière qui, surprenamment, est capable de détecter le mouvement du doigt. Il suffit donc de le faire glisser sur cette molette pour augmenter ou baisser le volume sonore. Dans son article, Laure nous en dit un peu plus sur ce produit innovant.

Une Surface sous Android ? C’est plus ou moins l’idée qu’ont eu Jeremy Zhou, David Ko et Ben Luk, trois anciens ingénieurs de Google qui ont décidé de créer Remix, une tablette qui reprend l’apparence d’une Microsoft Surface, sauf qu’elle tourne sous Android LollipopLa Remix est une Surface, elle en reprend une grande partie des caractéristiques dans un format 11,6 pouces (IPS 1080p), avec du NVIDIA Tegra 4 et 2 Go de RAM. La Remix Ultra Tablet reprend également le connecteur magnétique 6 broches qui permet de brancher un clavier supplémentaire. Bien qu’elle tourne sous Android Lollipop, la tablette reprend des éléments de Windows 8.1 dans ses différentes interfaces, et même le client e-mail. L’équipe assure qu’elle possède la certification Google (et donc le Play Store). Elle sera disponible aux Etats-Unis pour 349$, au deuxième trimestre de cette année. Ulrich nous en dit plus sur cette surprenante tablette.

La Remix Ultra Tablet

La Remix Ultra Tablet

 

Objets connectés

La tendance est, cette année encore, au retour du Polaroid. Et Prynt, une startup française, veut surfer sur cette vague. La marque a en effet présenté lors de ce CES son produit éponyme, Prynt, une coque pour smartphone le transformant en appareil photo et imprimante à la Polaroid. Encore en phase de développement, l’appareil ne peut fonctionner qu’avec un téléphone dont le port micro-USB est bien centré en bas de sa coque pour le moment. Prynt permet de simplifier la capture de la photographie, puisque son grip est surmonté d’un gros bouton déclencheur, et d’imprimer en un peu moins d’une minute une petite photo d’environ 2 x 3 pouces. Une campagne Kickstarter sera lancée d’ici fin janvier pour soutenir ce projet ambitieux. Laure a pu se rendre sur le stand de la marque et faire une rapide présentation de l’objet.

Prynt

Prynt

 

Alors que les montres connectées envahissent le marché et que Project Ara arrive bientôt, une société a penser à combiner les deux et c’est ainsi qu’est né Blocks Wearables, la montre modulaire. Cette montre pourra être personnalisée en fonction de vos envies et vos besoins : un grand écran ? un capteur cardiaque ? un capteur UV ? L’idée est de pouvoir créer une montre sur mesure. Ulrich s’est rendu sur le stand pour en découvrir plus et nous en parle juste ici.

Blocks Wearables

Blocks Wearables

 

Nous vous parlions du ZTE Spro 2, un projecteur 4G LTE sous Android, il y a quelques jours (juste ici). Petit rappel, le ZTE Spro 2 c’est un projecteur DLP auto-alimenté avec une projection HD 720p et affichant une image allant jusqu’à 120 pouces, une luminosité de 200 lumens, alimenté par du QualcommSnapdragon 800 et 2 Go de RAM, un écran tactile, de la 4G LTE Cat. 6 capable de supporter jusqu’à 8 connexions en mode hotspot WiFi, une batterie de 6300 mAh (3 heures en mode projecteur, 7 heures en mode hotspot), 16 Go d’espace de stockage (10 Go utilisable) avec un port microSD (jusqu’à 2 To) et un port USB 3.0, un poids de seulement 550 grammes et de l’Android 4.4.2 avec le Play Store. Un bon résumé d’Ulrich qui ne s’arrête pas là : il s’est rendu sur le stand pour effectuer une prise en main de l’appareil !

Razer a présenté le Nabu X lors de ce CES 2015. Le Nabu X est un tracker d’activité qui permet le suivi de vos faits et gestes grâce à un accéléromètre mais pas seulement puisqu’il intègre un système de notifications complet grâce à 3 LED. Ulrich l’a passé au poignet et nous livre ses premières impressions.

c_FrAndroid-CES-DSC06987

Le Nabu X

Voilà pour cette dernière journée ! Restez connectés sur FrAndroid, pour découvrir le meilleur de ce CES ! Vous pouvez bien sûr nous suivre sur Twitter pour ne rien rater ou consulter cette page qui répertorie toutes les annonces liées au CES 2015 !