Cet IFA n’était résolument pas celui des smartphones, annoncés en faible nombre durant l’événement. En revanche, certains d’entre eux ont su montrer leur potentiel dès le salon berlinois. Chez Sony, Acer, Archos ou encore Huawei, voici les téléphones les plus intéressants vus la semaine dernière.

IFA-frandroid

L’édition 2015 de l’IFA n’était pas aussi chargée en smartphones que les années précédentes, une impression probablement accentuée par la discrétion de Samsung pendant l’événement, lui qui a officialisé ses Galaxy S6 edge+ et Galaxy Note 5 dès le mois d’août dernier. Ce qui ne signifie pas pour autant qu’il n’y avait rien à se mettre sous la dent, et que l’on ne doit pas attendre de pied ferme de quelques produits annoncés pendant l’événement.

ZTE Axon Elite

ZTE Axon Elite

ZTE n’avait pas prévu de gros événement à l’IFA, et pour cause : sa véritable annonce concernait un smartphone déjà présenté en Chine et aux États-Unis l’été dernier, et qui est désormais parti pour être commercialisé en France comme en Europe dans les prochaines semaines. Son Axon Elite est intéressant par son prix, d’abord – il sera facturé 420 euros à partir du 24 septembre -, mais aussi par son design alliant métal et effet cuir, et par son écran « antimicrobien », lequel s’appuie sur une technologie de Corning, le père du Gorilla Glass. Le reste de sa fiche technique est de bon aloi, avec on écran de 5,5 pouces Full HD, le sempiternel Snapdragon 810 combiné à 3 Go de RAM, son capteur photo dorsal de 13 mégapixels et ses 3000 mAh de batterie.

À lire : Prise en main du ZTE Axon Elite

Huawei Mate S

huawei-mate-S

Pas facile de succéder à l’Ascend Mate 7, excellent et proposé à un tarif relativement abordable l’an dernier. Huawei lui a apporté un successeur, baptisé Mate S, et qui mise sur des fonctionnalités pour certaines innovantes. On pense forcément à son écran Force Touch, réservé toutefois à la mouture 128 Go du téléphone, la plus onéreuse, mais aussi la moins facilement accessible – on ignore encore son prix, mais on sait qu’il pourra déterminer le poids d’une orange posée sur sa dalle, ce qui illustre sa capacité à reconnaître divers niveaux de pression. Même dans ses versions sans Force Touch, le Mate S reste intéressant, avec son écran de 5,5 pouces Full HD (IPS-Neo), son Kirin 935 et ses 3 Go de RAM, et surtout son design unibody métallique et son petit lecteur d’empreintes. En revanche, l’appareil n’est pas donné : il coûte 649 euros dans sa version 32 Go, et 699 euros en 64 Go.

À lire : Prise en main du Huawei Mate S

Gigaset ME Pro

Gigaset Me Pro

Nouvel entrant dans le monde de la téléphonie mobile, Gigaset est carrément arrivé à l’IFA avec trois smartphones dans son escarcelle, dont nous avons retenu le mieux armé, soit le ME Pro. Pas donné tout de même – il coûtera 549 euros – il dispose d’un écran de 5,5 pouces Full HD, d’un Snapdragon 810, de 32 Go de mémoire et d’un appareil photo de 20 mégapixels, le tout animé par une batterie de 4000 mAh. On apprécie un design soigné, la présence d’un capteur d’UV, d’un port infrarouge ou encore celle d’un port USB type-C.

À lire : Prise en main du Gigaset ME Pro

Archos Diamond Plus

archos-diamond-plus

Archos n’est pas du genre à miser sur une originalité absolue, ni même sur une homogénéité de ses gammes de produits, mais il faut avouer que son Diamond Plus ne nous a pas laissés indifférents. C’est le premier du constructeur à adopter une coque entièrement métallique, avec des bonnes finitions et une configuration très correcte. Il mise sur la combinaison d’une puce MT6752 et de 2 Go de RAM, avec 16 Go de stockage et un capteur photo dorsal de 16 mégapixels. Android 5.1 est de la partie, en espérant que Marshmallow lui succède un jour. Et surtout, il sera facturé 229 euros.

À lire : Prise en main de l'Archos Diamond Plus

Sony Xperia Z5 Premium

Sony Xperia Z5 Premium

C’est l’un des plus haut de gamme annoncés durant cet IFA. Le Xperia Z5 Premium, le plus perfectionné, mais aussi le plus onéreux de cette nouvelle série, est donc le premier smartphone à arborer un écran 4K. À ce titre, il mérite sans nul doute que l’on s’y arrête, puisque les concurrents du Nippon en sont encore à des définitions QHD déjà loin devant les standards de l’entrée ou du milieu de gamme. Outre cet écran de 5,5 pouces, le Z5 Premium est doté d’un SoC Snapdragon 810 au sujet duquel on conserve quelques réserves, de 3 Go de RAM et d’un appareil photo de 23 mégapixels prometteur. Comptez d’ici novembre prochain la bagatelle de 799 euros, à moins qu’il n’essuie avant sa sortie de premières baisses tarifaires.

À lire : Aperçu du Sony Xperia Z5 Premium

Acer Predator 6

Acer Predator 6

Ce n’est peut-être pas le plus puissant à proprement parler, puisque l’on ignore encore une partie de la fiche technique de ce téléphone, mais il faut bien avouer que c’est l’un des plus audacieux. L’Acer Predator 6 tend à porter le savoir-faire de la marque taïwanaise dans le domaine du gaming « accessible », issu du monde du PC, dans l’univers du smartphone. La marque a donc présenté un téléphone à l’écran de 6 pouces dont on ignore les caractéristiques exactes, intégré dans une coque grise et rouge, anguleuse, bref au design futuriste que les spécialistes du jeu semblent généralement affectionner. Sous son capot, un Helio X20 de MediaTek ainsi que 4 Go de RAM : une combinaison qu’il nous tarde de tester en conditions réelles. Tout cela devrait être possible d’ici la fin de l’année, si Acer s’en tient à son calendrier.

À lire : Prise en main de l'Acer Predator 6

Bonus : le Nextbit Robin

c_FrAndroid - Nexbit - DSC_9446

Ce n’est pas tout à fait un smartphone annoncé pendant l’IFA, puisque le Nextbit Robin est depuis quelques semaines en financement sur la plateforme Kickstarter. Le salon berlinois nous a en effet permis de rencontrer une partie de l’équipe en charge de ce smartphone très orienté vers le cloud et misant sur une couche logicielle mise à jour avec assiduité. Notre entretien se consulte ici.