Asus vient de lancer la commercialisation en exclusivité aux États-Unis du ZenFone 2A, un smartphone résolument tourné vers l’entrée de gamme. Vendu 119 dollars, il est basé sur le ZenFone 2 ZE500CL avec des caractéristiques revues à la baisse.

Asus ZenFone 2A

Le ZenFone 2A ne va pas faire des émules, mais permet de proposer un smartphone x86 à un prix contenu. Pour 119 dollars, vendu exclusivement aux États-Unis via AT&T et Best Buy, le ZenFone 2A propose un smartphone basé sur le ZenFone 2 ZE500CL que nous avons récemment testé et qui s’était avéré un peu décevant. Sous la dalle 5 pouces supportant une définition HD (720p), on trouve un processeur Intel Atom dual-core qui est sûrement le Z2560 du ZE500CL. Les 2 Go de mémoire vive et les 16 Go d’espace de stockage laissent leur place à 1 Go de LPDDR2 et 8 Go de mémoire flash. Des quantités un peu trop justes pour apprécier à juste titre Android, mais heureusement, un slot microSD permet d’augmenter l’espace de stockage.

C’est toujours l’interface ZenUI qui est installée, par dessus Android 5.0 Lollipop. Avec une telle plateforme matérielle, les ralentissements devraient se faire ressentir, dommage pour l’expérience utilisateur. Pour la partie multimédia, on trouve toujours le capteur de 8 mégapixels du ZE500CL avec une ouverture à f/2.0 et un capteur de 2 mégapixels en façade. Il semble qu’Asus ait fait des concessions sur la batterie puisque l’autonomie en appel est annoncée à 19 heures contre 28 heures sur le ZE500CL. Le poids (155 grammes) et les dimensions restent les mêmes, avec notamment une épaisseur de 1cm sur le point le plus épais. Cela s’explique notamment par un design identique à celui du ZE500CL.

Pour la partie réseau, le ZenFone 2A supporte la 2G, la 3G ainsi que la 4G, mais aussi le Wi-Fi 802.11 b/g/n et le Bluetooth 4.0. Un smartphone qui conviendra aux petites bourses, même si on trouve mieux pour le même prix dans l’univers Android, comme on peut le voir dans notre dossier sur les meilleurs smartphones à moins de 200 euros. On apprécie l’ajout de la lettre « A » dans le nom du produit, qui évitera de perdre le consommateur face aux nombreuses références du ZenFone 2. Dommage que la lettre soit là pour rappeler l’exclusivité AT&T et non pour marquer ses caractéristiques différentes.