Ballotté en tous sens, BlackBerry déploie ses efforts dans le maintien à flot de sa marque, puisque, malgré ses déboires financiers, le Canadien a choisi de refuser des offres de rachat et de tenter de remonter la pente par ses propres moyens. On le voit actuellement tendre la main vers Android, qui fait lui aussi un pas vers son concurrent, notamment du côté de ses applications.

BlackBerry

Les difficultés de BlackBerry, malgré les qualités de son OS BlackBerry 10 lancé en janvier 2013, soit il y a tout juste un an, tiennent en partie au catalogue d’applications dont il dispose. Encore restreint face au Play Store d’Android, mais aussi à l’App Store d’Apple et même face à celui de Windows Phone, en pleine croissance, il souffre notamment de lacunes en matière de jeux, peu privilégiés à l’époque où BlackBerry se destinait aux professionnels, mais désormais incontournables sur les plateformes mobiles.

BlackBerry 10.2.1 à l’approche

La dernière version de la machine virtuelle Android Runtime, sera compatible, comme l’indique BlackBerry, avec la version 10.2.1 de BlackBerry OS. Comprenez qu’au lieu de devoir modifier leurs applications pour qu’elles soient compatibles avec BB, les développeurs pourront envoyer leurs titres en l’état chez le Canadien (au lieu de devoir les packager à cet effet), qui en retour pourra afficher un catalogue étoffé bien plus rapidement, grâce à un support natif des application Android. Bonne nouvelle également, les applications utilisant les API Bluetooth d’Android seront prises en charge, et le Bluetooth Low-Energy le sera prochainement. Ce qui signifie concrètement que BlackBerry pourra s’ouvrir aux objets connectés d’ici quelques mois.

Bien que l’on manque de chiffres précis à ce sujet, le portail BlackBerry World reste encore loin de la concurrence, avec un peu plus de 100 000 applications disponibles. On parle d’une ambition de 10 000 applications Android disponibles sur le store avant le lancement d’une campagne commerciale visant à mettre en avant les applications Android sur BB, soit une croissance rapide du portail prévue cette année. Pour le moment, aucune date n’a été annoncée, l’ancien RIM se contentant d’évoquer l’arrivée « prochaine » du SDK dédié à l’OS BlackBerry 10.2.1 auprès des développeurs d’applications.